Accueil » Actualité » Intel a refusé de fabriquer le SoC du 1er iPhone

Intel a refusé de fabriquer le SoC du 1er iPhone

Image 1 : Intel a refusé de fabriquer le SoC du 1er iPhoneSteve Jobs et Paul Otellini sur scèneDans un entretien donné à The Atlantic, Paul Otellini révèle qu’Apple était intéressé par une puce pour son iPhone et Intel aurait pu la fabriquer, mais Cupertino demandait un prix que le fondeur n’a pas accepté. C’est le seul moment de l’interview où M. Otellini a émis un regret.

Le regret

La nouvelle est intéressante. L’ancien P.D.G (cf. « Intel a un nouveau patron, Brian Krzanich ») a expliqué qu’à l’époque, personne ne savait ce que l’iPhone allait être et Intel ne pensait pas qu’Apple allait en vendre suffisamment pour justifier le prix demandé. M. Otellini admet que cette supposition était fausse et que les volumes d’aujourd’hui sont 100 fois supérieurs aux estimations de l’époque.

Le scénario imaginaire

On ne sait pas si la puce en question était un processeur ARM fabriqué par Intel ou une puce x86, même si nous penchons pour la première hypothèse. Il est aussi impossible de savoir ce qui se serait réellement passé si Intel avait fabriqué cette puce au lieu de Samsung, mais on peut imaginer qu’Apple n’aurait pas eu besoin de chercher un nouveau fondeur pour se sevrer de son principal concurrent sur le marché des smartphones, comme il est obligé de le faire aujourd’hui (cf. « TSMC fabriquerait le SoC de l’iPhone 5S »).