Accueil » Actualité » Intel accusé d’étouffer AMD et Nvidia

Intel accusé d’étouffer AMD et Nvidia

Image 1 : Intel accusé d'étouffer AMD et NvidiaIntel caracole aujourd’hui en tête du marché des processeurs. Mais cette position dominante a-t-elle été acquise honnêtement ? En partie non, ont répondu les commissaires européens à la concurrence qui ont condamné Intel à une amende d’1,5 milliard de dollars. Et aujourd’hui c’est la FTC américaine, la toute puissante commission fédérale au commerce qui dépose une plainte dans laquelle elle accuse Intel d’avoir « usé illégalement de sa position dominante pendant une décennie pour asphyxier la concurrence et renforcer son monopole ».

Intel a étouffé AMD

Plus précisément, selon la FTC Intel a :

  • eu recours à « des menaces et des récompenses » pour obliger les plus grands vendeurs de PC mondiaux (Dell, HP, IBM) à ne pas acheter de CPU concurrents et à ne pas vendre de machines utilisant ces CPU concurrents.
  • secrètement reconçu son compilateur, « d’une manière à délibérément dégrader les performances des CPU concurrents ». Les meilleures performances obtenues par les puces Intel s’expliqueraient « largement ou entièrement » par la reprogrammation du compilateur.

En cela, la FTC rejoint les constats de l’UE. Mais on peut craindre que cette plainte soit sans effet, Intel et AMD ayant récemment réglé leur différend à l’amiable, contre un autre milliard de dollars.

Intel pourrait étouffer Nvidia

Mais la FTC va plus loin, dans une direction très intéressante. La FTC estime qu’« après avoir réussi pendant la dernière décennie à ralentir l’adoption des CPU d’AMD suffisamment pour rattraper son retard, Intel se retrouverait encore une fois devancé par la concurrence, cette fois sur le marché des GPU. Ces produits ont diminué le besoin pour les CPU […]. Intel a répondu à cette menace concurrentielle en adoptant une stratégie anticoncurrentielle similaire, qui vise à préserver son monopole sur les CPU en étouffant la concurrence potentielle créée par les GPU comme ceux produits par Nvidia. Au cours de cette dernière campagne, Intel a trompé et dupé ses concurrents potentiels […]. Il y une probabilité dangereuse que les méthodes injustes d’Intel lui permettent d’étendre son monopole au marché des GPU. »

Image 2 : Intel accusé d'étouffer AMD et NvidiaOn pense bien évidemment à la plateforme Ion de Nvidia, dont le PDG indiquait il y a quelques mois qu’Intel exerçait de fortes pressions sur les constructeurs de netbook pour qu’ils n’utilisent pas le chipset de Nvidia, pourtant beaucoup plus intéressant que le vieillissant 945G promu par Intel. On pense également à la bataille lancée par Intel visant à empêcher le caméléon de commercialiser des chipsets compatibles avec les CPU Intel à contrôleur mémoire intégré, au moment même où Intel s’apprête à lancer des CPU embarquant un GPU sur leur die.

Par cette plainte, la FTC apporte donc de l’eau au moulin de Nvidia, ce qui pourrait s’avérer déterminant pour les produits à venir dans les prochains mois. Les sanctions voulues par la FTC restent cependant assez floues. L’affaire devrait être jugée par un tribunal administratif avant le 15 septembre 2010.