Accueil » Actualité » Intel confirme le retard des Cannonlake et l’arrivée des Kaby Lake en 2016

Intel confirme le retard des Cannonlake et l’arrivée des Kaby Lake en 2016

Image 1 : Intel confirme le retard des Cannonlake et l'arrivée des Kaby Lake en 2016Les caractéristiques attendues des Kaby Lake.

Les cassandres de l’industrie annoncent la fin de la loi de Moore depuis de longues années, mais jusqu’alors l’ingéniosité des chercheurs les avait fait mentir. Intel commence cependant à leur donner raison : le fondeur a prévenu cette nuit que, pour la seconde fois, son horloge aura du retard. Le prochain tick Cannonlake n’arrivera pas deux ans après le tick Broadwell. Comme la gravure en 14 nm, la gravure en 10 nm est trop difficile à mettre au point et demandera quelques mois supplémentaires.

En pratique, cela signifie que les processeurs Intel Cannonlake ne seront lancés qu’au second semestre 2017. Pour occuper le terrain en 2016, Intel a créé les CPU Kaby Lake, dont nous avions découvert l’existence le mois dernier. Mais auront-ils un quelconque intérêt ? Sans doute pas, comme n’en avaient pas les Haswell Refresh qu’Intel a utilisés pour boucher le trou créé par le retard des Broadwell l’an passé. Les Kaby Lake conserveront l’architecture des Skylake (que l’on va découvrir d’ici la rentrée). Pas de gros gains de performance en vue, mais plutôt quelques MHz en plus ou quelques Watts en moins.

Les tenants de la performance pure y verront une mauvaise nouvelle. On peut aussi arguer que pour le consommateur, la fin de la course folle des CPU est une bonne chose : un PC n’est plus rendu obsolète en un an, au contraire, on peut investir dans une plateforme pour de longues années.