Accueil » Actualité » Intel : des résultats financiers au deuxième trimestre rassurants !

Intel : des résultats financiers au deuxième trimestre rassurants !

L’entreprise fait mieux que prévu !

Intel a annoncé ses résultats financiers du deuxième trimestre 2019. Ils étaient très attendus, surtout dans un contexte actuel difficile. En effet, le géant de Santa Clara doit toujours composer avec la pénurie qui touche ses processeurs d’entrée de gamme. La sortie des processeurs Ryzen 3000 d’AMD a par ailleurs accentué la pression concurrentielle. Enfin, ajoutez à cela la guerre commerciale entre Chine et États-Unis. Mais en dépit de tous ces facteurs, l’entreprise affiche des résultats solides. Ces derniers ont largement dépassé les attentes des analystes. Grâce à ces bonnes nouvelles, l’action d’Intel est d’ailleurs en hausse de 6 % !

À lire aussi : Statistiques Steam de juin : Intel et NVIDIA toujours autant appréciés !

900 millions de dollars en plus

Le chiffre d’affaires de la firme pour le deuxième trimestre 2019 s’élève à 16,5 milliards de dollars. Cela représente une baisse de 3 % par rapport au trimestre de l’année précédente, mais dépasse de 900 millions de dollars les prévisions. Si l’on regarde les données plus en détails, on constate que le volume des ventes de PC de bureau a chuté de 4 % d’un trimestre à l’autre, pour un total de 9 % par rapport au deuxième trimestre 2018. Intel attribue cette baisse à la pénurie de processeurs en 14 nm. L’entreprise a diminué la production de certains processeurs (notamment Atom et Pentium) pour se concentrer sur la vente de produits à marge plus élevée. Un choix qui a entrainé l’érosion des ventes de PC d’entrée de gamme.

Intel a également connu un ralentissement de ses ventes de processeurs à destination des centres de données (10 % par rapport à l’année précédente). L’entreprise pense que ses clients ont déployé les processeurs achetés aux précédents trimestres. Ces derniers auraient anticipé la guerre commerciale et constitué d’importants stocks. En outre, le PDG d’Intel Bob Swan a également indiqué que sa société avait dû cesser d’expédier des puces à certains clients blacklistés par le gouvernement américain.

Bien sûr, on peut imaginer qu’AMD ait grapillé des parts de marché dans plusieurs secteurs. Mais il faudra attendre la publication des résultats, prévue la semaine prochaine, pour en avoir confirmation.

Enfin, on a appris il y a quelques heures qu’Intel allait vendre sa branche de modems 5G pour smartphones à Apple contre un milliard de dollars. Cet accord va permettre à Intel de se focaliser sur les secteurs du PC, de l’IoT et de la conduite autonome.