Accueil » Actualité » Intel et AMD négocient

Intel et AMD négocient

Image 1 : Intel et AMD négocient

AMD vient de confirmer que son département juridique était en négociations avec Intel concernant les accords de licence disputés.

La controverse

Le géant vert à été le premier à réagir, ce qui montre encore une fois qu’il reste offensif et tente de garder le contrôle du débat, chose qu’Intel a eu beaucoup de mal à faire. Avant tout de chose, nous saluons donc le service communication d’AMD qui a su mieux se saisir de cette affaire qu’Intel.

Sur le plan juridique, les discussions portent sur l’utilisation des licences d’Intel depuis la création de GlobalFoundries (cf. « Intel attaque GlobalFoundries. AMD s’en réjouit »). AMD continue néanmoins de jouer la carte des procès pour abus de position dominante (cf. «  AMD fait le malin et joue avec Intel »).

La position d’AMD

Cette fois-ci AMD affirme qu’Intel soulève ces questions pour détourner l’attention des prochains jugements des cours américaines et européennes. La firme explique aussi que les accords de licences permettent à Intel d’utiliser les technologies d’AMD portant sur son architecture 64-bits, l’intégration du contrôleur mémoire et son architecture multi-core, mais ne donne pas d’information sur ce qu’Intel lui apporte.

La réalité

L’annonce de pourparlers qui dureront 30 jours montre avant tout un désir de régler cette affaire en dehors des tribunaux probablement en raison du fait que l’affaire ne justifie probablement pas les frais et les inconvénients liés à un procès.