Accueil » Actualité » Intel explique le retard de son 14 nm

Intel explique le retard de son 14 nm

Image 1 : Intel explique le retard de son 14 nmLes rendements d’intel au début du 22 nm et 14 nm

Intel a profité de l’IDF qui s’est tenu la semaine dernière pour expliquer les raisons derrière le retard de ses puces en 14 nm Broadwell (cf. « Intel a des problèmes avec la gravure en 14 nm »). Pour faire simple, les rendements ne sont pas encore au rendez-vous

La raison pour laquelle Intel privilégie d’abord les ordinateurs portables ?

Nos confrères de Hardware.fr montrent bien que selon la courbe fournie par Intel et reproduite ci-contre, la firme semble avoir six mois de retard par rapport au lancement du 22 nm. Pourtant, elle n’a repoussé la sortie de sa prochaine architecture que d’un trimestre. Il est possible qu’Intel pense pouvoir rattraper son retard. Nos confrères se demandent aussi si cela ne pourrait pas expliquer le fait que les Broadwell sortiront d’abord sur ordinateurs portables au lieu des ordinateurs de bureau, comme cela se fait habituellement, cette décision ayant été prise il y a six mois (cf. « Broadwell et le 14 nm d’Intel seulement au second semestre 2014 »).

Intel est en train de passer par une période difficile (cf. « Intel fait son mea culpa »). Après avoir manqué le tournant mobile et être obligé de fabriquer ses puces ailleurs, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu un problème de la sorte.