Accueil » Actualité » Intel intègre Google Glass

Intel intègre Google Glass

Image 1 : Intel intègre Google GlassGoogle GlassSelon les révélations du Wall Street Journal, la prochaine version de Google Glass utilisera une puce Intel au lieu d’un processeur de Texas Instrument, la version actuelle utilisant un SoC OMAP 4430 dual core (cf. « Les composants de Google Glass coûtent 80 $ »). Intel devrait aussi promouvoir la paire de lunettes dans les hôpitaux et les lieux de travail qui pourraient bénéficier de ce type d’écran. On s’éloigne donc d’une application grand public pour des marchés de niche qui semblent plus adaptés à ce genre d’outil.

Les composants et l’utilisation de Google Glass évoluent

Google Glass est un bel objet technologique (cf. « Les Google Glass mises à nu dévoilent leurs secrets »), mais les premiers essais de Google ont montré que l’appareil avait de sérieux défauts lorsque l’on tente de l’utiliser dans des situations courantes. Son autonomie est trop courte et il pose de gros problèmes de violation de la vie privée. Or, ces défauts disparaissent lorsqu’on limite l’utilisation de Glass à des cas bien particuliers, comme la médecine. Un chirurgien pourrait avoir une liste de procédures à respecter ou des informations sur son patient immédiatement et juste au coin de l’oeil, par exemple. De son côté, Intel montre qu’il est capable de rivaliser avec ses concurrents sur le marché mobile en disposant de cette vitrine technologique. Nous ne savons pas quel processeur Intel va mettre dans Glass, mais nous ne serions pas surpris s’il s’agit d’un Quark.