Accueil » Actualité » Intel passerait du Tick Tock au Tick Tock Tock

Intel passerait du Tick Tock au Tick Tock Tock

Image 1 : Intel passerait du Tick Tock au Tick Tock TockDes puces Intel

Lors de la conférence présentant les résultats financiers d’Intel (cf. « Résultats en baisses pour Intel »), Brian Krzanich a fait savoir que son cycle processeur était aujourd’hui plus proche des deux ans et demi que des deux ans, comme cela a été le cas jusqu’à présent, ce qui a poussé les analystes à surnommer ce nouveau cycle Tick Tock Tock en raison du fait qu’Intel sort des refresh pour combler le trou de six mois qui existe entre le Tock et le Tick. On a pu voir que ce nouveau cycle s’était traduit par le report de la sortie de l’architecture Cannonlake à 2017 (cf. « Intel confirme le retard des Cannonlake et l’arrivée des Kaby Lake en 2016 ») et il semblerait que cela soit la nouvelle norme en raison de la difficulté à passer à une nouvelle finesse de gravure (cf. « Intel a des problèmes avec la gravure en 14 nm »).

Pour rappel, ce cycle Tick Tock a été mis en place en 2007 pour concevoir une stratégie permettant à Intel de mieux concurrencer AMD qui gagnait du terrain. Le pari est clairement réussi puisque cela a apporté un ordre et une constance à la roadmap d’Intel qui en a profité pour surpasser son rival. Le Tick représente une nouvelle finesse de gravure et le Tock est une refonte de l’architecture utilisant la même finesse que précédemment. Le cycle recommence ensuite et il y a un an, en principe, entre chaque étape. Intel a réussi à maintenir une cadence fidèle jusqu’au Westmere qui a eu un peu de retard. Ce retard a commencé à s’accentuer avec la sortie des Ivy Bridge et des Haswell. Il semblerait que l’on arrive à un point où il est impossible de maintenir un cycle de deux ans. Si ces nouveaux délais ne devaient presque pas avoir d’impact sur son hégémonie sur le marché des PC, cela signifie qu’il aura du mal à sortir des puces mobiles profitant des nouvelles méthodes de fabrication. Or, il a déjà beaucoup de mal à pénétrer ce marché et cela ne l’aidera certainement pas.