Accueil » Actualité » Intel proposera un GPU Arc à 448 UE

Intel proposera un GPU Arc à 448 UE

Un modèle intercalé entre le DG2-512 et le DG2-384.

Jusqu’à présent, les informations concernant les GPU Intel DG2, qui équiperont les prochaines cartes graphiques Arc Alchemist, évoquaient cinq versions dotées de 128 à 512 unités d’exécution : DG2-128, DG2-196, DG2-256, DG2-384 et DG2-512. Selon des données de GitLab, il y aura une sixième déclinaison, le DG2-448. Logiquement, cette solution s’intercalera entre les DG2-512 et DG2-384.

Image 1 : Intel proposera un GPU Arc à 448 UE

En août dernier, à l’occasion de l’Intel Architecture Day 2021, l’entreprise a présenté son architecture Xe-HPG Alchemist sous le prisme d’une solution à 512 UE, la meilleure possible. Ainsi, les cartes graphiques à 512 UE nécessiteront un GPU entièrement fonctionnel, sans aucun cœur défaillant. Or, dans le cadre d’une production de masse, il est quasiment impossible de se prémunir du moindre défaut tout au long de la chaîne de fabrication. NVIDIA par exemple ne propose aucune référence avec un GPU GA102 totalement exploité. Une carte Arc Alchemist à 448 UE laisse donc un peu de marge puisqu’elle accepte un GPU partiellement défectueux ; en conséquence, on peut s’attendre à voir bien plus de cartes graphiques DG2 à 448 UE qu’à 512 UE.

Intel n’envisage aucun mécanisme anti-minage de cryptomonnaies pour ses cartes graphiques Arc Alchemist

Quel niveau de performance pour le DG2-448 ?

Il est possible qu’Intel divise sa gamme de GPU Arc en deux : d’un côté un GPU pour les références haut et milieu de gammes, de l’autre un GPU pour les références d’entrée de gamme. Le premier équiperait ainsi trois cartes (DG2-512, DG2-448 et DG2-384), tout comme le second (DG2-256, DG2-196 et DG2-128).

Concernant les performances du DG2-448, difficile de les estimer précisément pour l’instant. Une précédente fuite argue que le DG2-512 se positionnera au niveau de la GeForce RTX 3070 de NVIDIA. À partir de là, on peut tabler sur une puissance théorique d’environ 16 TFLOPs pour son petit frère.

Raja Koduri explique pourquoi Intel a confié la fabrication des GPU Alchemist à TSMC

Sources : GitLab, Tom’s Hardware US