Accueil » Actualité » Intel suspend ses approvisionnements à destination d’Inspur

Intel suspend ses approvisionnements à destination d’Inspur

La société chinoise, troisième plus grand fournisseur de serveurs au monde, dans le viseur de l’administration américaine.

Les relations entre États-Unis et Chine ne sont pas vraiment au beau fixe depuis plusieurs mois, et l’administration américaine prend régulièrement des mesures pour entraver le bon fonctionnement de certaines entreprises chinoises. Le cas le plus emblématique est bien sûr Huawei, privée d’une partie des ses approvisionnements. Mais une autre société chinoise subit actuellement le même sort : Inspur. Une firme dont le nom vous est peut-être inconnu mais qui n’est autre que le troisième plus important fournisseur de serveurs au monde et le plus grand fournisseur de serveurs en Chine.

Image 1 : Intel suspend ses approvisionnements à destination d’Inspur

Selon un rapport de Globaltimes relayé par Tom’s Hardware US, Intel a suspendu ses livraisons à Inspur. Le motif : le gouvernement américain a ajouté Inspur à une liste de 20 sociétés qui seraient « contrôlées par l’armée chinoise ».

TSMC envisage finalement de construire une usine pour le 5 nm aux États-Unis

Réponse d’Intel

Notre confrère de Tom’s Hardware US a contacté Intel afin d’avoir plus de précisions. L’entreprise fait la déclaration suivante : « Nous avons temporairement suspendu les livraisons à un client afin de nous assurer de la conformité avec les réglementations du gouvernement américain en matière d’exportation. Il s’agit d’une pause temporaire qui devrait durer moins de deux semaines pour certains articles, seulement quelques jours pour d’autres. Nous reprendrons les expéditions dès que nous le pourrons tout en veillant à la conformité avec la législation américaine ». Vous constatez qu’Inpsur n’est pas directement mentionné. Rien de surprenant, puisque Intel ne nomme jamais explicitement ses clients dans ses déclarations.

Image 2 : Intel suspend ses approvisionnements à destination d’Inspur

Enfin, sachez que cette liste de 20 entreprises suspectées d’avoir des liens avec l’armée chinoise date du 24 juin dernier. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette liste sur le site de Bloomberg.

Image 3 : Intel suspend ses approvisionnements à destination d’Inspur