Accueil » Actualité » Intel veut diminuer la consommation de ses IGP

Intel veut diminuer la consommation de ses IGP

Image 1 : Intel veut diminuer la consommation de ses IGPIntel

Dans une note de blog, Intel explique que la société travaille sur un nouveau GPU, qui permet de diminuer la consommation globale de 40 %. Ce GPU sera présenté à l’ISSC 2014 (un grand salon de l’électronique) et tire parti du procédé de gravure en 22 nm d’Intel. Un ingénieur (Divya Kolar) explique quelques techniques mises en place.

La première consiste à mieux gérer la différence de tension entre les zones du GPU. En effet, certaines zones du GPU supportent mieux que d’autres la diminution de la tension, et Intel essaye donc d’adapter le tout. Au lieu d’utiliser une tension uniforme pour le GPU, certaines zones pourront recevoir une tension plus élevée, ce qui permet de diminuer la tension globale et donc de diminuer la consommation globale. Une autre technique consiste à mieux gérer l’alimentation elle-même : Intel explique qu’en charge, le changement d’état du GPU et la gestion de l’alimentation des différentes zones peuvent dans certains cas induire un affaissement de la tension au niveau de l’alimentation. Pour éviter que le GPU ne plante à cause d’une tension trop faible, Intel a donc développé une technologie capable de déterminer quand ces chutes de tension apparaissent et de diminuer la fréquence du GPU à ce moment-là, ce qui permet d’éviter les erreurs. Enfin, Intel a aussi développé une technique pour placer le GPU dans un état de veille beaucoup plus rapidement qu’actuellement.

Intel n’indique pas si les améliorations présentées seront présentes dans la prochaine génération de processeurs, Broadwell. Actuellement, aucune information n’a filtré sur le GPU intégré dans le processeur, et étant donné que les rumeurs indiquent que Broadwell serait un die shrink d’Haswell, Intel ne modifiera pas nécessairement le GPU.

Actuellement, Intel joue sur deux choses pour diminuer la consommation de ses GPU : la fréquence et le nombre d’unités. En effet, les puces basse consommation ont un GPU souvent nettement plus lent que les versions classiques (850 MHz contre 1 300 MHz par exemple) et Intel utilise souvent moins d’unités dans les puces d’entrée de gamme. Un Atom Bay Trail dispose par exemple du même GPU qu’un Core i7 Ivy Bridge, mais avec 4 unités de calcul au lieu de 16, et les modèles Haswell ont entre 6 unités (GT1) et 40 unités (GT3).