Accueil » Dossier » Intel Z68 : 3 cartes mères comparées » Page 9

Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

1 : Introduction 2 : ASRock Z68 Extreme4 3 : UEFI Z68 Extreme4 4 : Utilitaires Z68 Extreme4 5 : Asus P8Z68-V Pro 6 : P8Z68-V Pro UEFI 7 : Utilitaires P8Z68-V Pro 8 : Gigabyte Z68X-UD3H-B3 10 : Utilitaires Z68X-UD3H-B3 11 : Configuration du test 12 : Crysis & F1 2010 13 : Just Cause & Metro 2033 14 : Transcodage audio/vidéo 15 : Productivité 16 : Consommation, dissipation et rendement 17 : Overclocking 18 : Conclusion

BIOS Z68X-UD3H-B3

Là où ASRock et Asus proposent un UEFI, Gigabyte reste sur un BIOS classique. Le menu M.I.T (MB intelligent tweaker) abrite les réglages indispensables à l’overclocking.

Image 1 : Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

La page « Advance Frequency » est léger vu que les réglages avancés ont été déplacés vers d’autres sous-menus : ici on peut assigner un multiplicateur Turbo Boost qui sera constant en dépit du nombre de cores actifs, le BLCK, la fréquence mémoire ainsi que celle de l’IGP.

Image 2 : Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

C’est un peu plus loin dans l’arborescence que l’on trouve les réglages avancés pour le CPU.

Image 3 : Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

Une première page dédiée à la mémoire permet notamment d’appliquer des profils XMP et ouvre la voie vers …

Image 4 : Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

… les latences mémoire. La P8Z68-V Pro est plus complète à ce niveau, ceci dit les réglages proposés par Gigabyte suffiront à l’immense majorité d’entre nous.

Image 5 : Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

Sommaire :

  1. Introduction
  2. ASRock Z68 Extreme4
  3. UEFI Z68 Extreme4
  4. Utilitaires Z68 Extreme4
  5. Asus P8Z68-V Pro
  6. P8Z68-V Pro UEFI
  7. Utilitaires P8Z68-V Pro
  8. Gigabyte Z68X-UD3H-B3
  9. BIOS Z68X-UD3H-B3
  10. Utilitaires Z68X-UD3H-B3
  11. Configuration du test
  12. Crysis & F1 2010
  13. Just Cause & Metro 2033
  14. Transcodage audio/vidéo
  15. Productivité
  16. Consommation, dissipation et rendement
  17. Overclocking
  18. Conclusion