Accueil » Dossier » Interview de Lisa Su, PDG d’AMD : bilan présent et projets d’avenir

Interview de Lisa Su, PDG d’AMD : bilan présent et projets d’avenir

1 : Position d'AMD et loi de Moore 3 : La stratégie Ryzen 4 : La difficulté des PC portables 5 : Les Radeon et leur futur 6 : CPU et GPU à l'assaut des serveurs 7 : Concurrence et guerre commerciale

Stratégie multi-puce

Tom’s Hardware : Il faut se rappeler que même certains de vos concurrents ont mis en doute les mérites de l’architecture Zen lorsqu’elle a été dévoilée. Maintenant que l’industrie dans sa globalité apprécie les avantages propres aux architectures multi-puces, pensez vous que votre approche a été validée a posteriori ?
Lisa Su : Tout à fait. Comme vous le savez, ces décisions ont été prises il y a quatre ou cinq ans, non seulement dans la perspective de l’architecture Zen, mais aussi de Zen 2, Zen 3 et la manière dont nous assemblons les différents éléments. J’aime pouvoir dire que nous avons été rapides à comprendre l’intérêt des architectures multi-puces et nous allons continuer dans cette direction. Il est naturel que d’autres entreprises s’appuient sur des approches similaires, mais je pense que nous sommes assez agressifs dans notre utilisation des architectures multi-puces afin d’atteindre les meilleures performances possibles.

Tom’s Hardware : L’adoption d’une architecture multi-puces a constitué une étape importante, en premier lieu parce qu’elle permet d’utiliser les mêmes composants basiques au sein de produits destinés aux professionnels et aux particuliers, mais cette étape a aussi été rendue nécessaire par des ressources limitées en ingénierie. AMD ayant maintenant bien plus d’argent à investir en recherche et développement, peut-on s’attendre à une approche similaire à l’avenir, consistant à utiliser les mêmes composants basiques quel que soit le client, ou bien pourrait-on voir des micro-architectures pensées pour des segments de marchés bien identifiés ?
Lisa Su : Nous avons toujours pensé à ce qui fait d’une solution technique la bonne solution. Oubliez un instant le processus de réutilisation. La réutilisation est une bonne raison secondaire de faire quelque chose, mais il ne s’agit pas de la première. A nos yeux, la première raison est que les différentes optimisations d’un processeur se font au détriment de la rapidité des ses entrées/sorties qui n’évoluent pas de manière proportionnelle. Comme on a pu le voir, nous avons des architectures pour PC portables différentes de celles destinées aux serveurs, et nous réfléchissons à la manière de fournir à ce très grand marché les bons produits. Cela nous ramène au fait que l’approche multipuces était extrêmement utile pour proposer les produits adaptés avec la bonne technologie.

Sommaire :

  1. Position d'AMD et loi de Moore
  2. Stratégie multi-puce
  3. La stratégie Ryzen
  4. La difficulté des PC portables
  5. Les Radeon et leur futur
  6. CPU et GPU à l'assaut des serveurs
  7. Concurrence et guerre commerciale