Accueil » Dossier » Interview de Lisa Su, PDG d’AMD : bilan présent et projets d’avenir

Interview de Lisa Su, PDG d’AMD : bilan présent et projets d’avenir

1 : Position d'AMD et loi de Moore 2 : Stratégie multi-puce 3 : La stratégie Ryzen 4 : La difficulté des PC portables 5 : Les Radeon et leur futur 7 : Concurrence et guerre commerciale

CPU et GPU à l’assaut des serveurs

Tom’s Hardware : A propos d’étendre la présence de votre technologie dans de nombreux secteurs, nous observons souvent le marché du calcul intensif pour détecter de nouvelles tendances. Lors du salon Supercomputing 2018, l’engouement pour les processeurs EPYC Rome nous a semblé bien plus fort par rapport à la génération Naples. Dans quelle mesure ce champ est-il stratégique pour AMD ?
Lisa Su : Je pense que vous avez bien cerné la situation. Le calcul hautes performances et le marché du calcul intensif mènent souvent la danse en matière de technologies de pointe et nous sommes très satisfaits des progrès que nous avons accomplis. Il me semble que c’est un peu révélateur pour l’architecture et le fait que nous avons fait de bons choix à ce sujet. Il ne fait aucun doute que la gravure en 7 nm profite énormément au marché des centres de données : on double les performances de la génération précédente en ajoutant simplement plus de cœurs sur la même surface. Des progrès ont aussi été accomplis en consommation, et les performances en calcul à virgule flottante sont également en hausse grâce à certains de nos choix architecturaux. Je pense que cela explique la bonne dynamique que vous avez remarqué, tout en sachant que nous avons largement de quoi l’entretenir à l’avenir.

Image 1 : Interview de Lisa Su, PDG d'AMD : bilan présent et projets d'avenir

Tom’s Hardware : Nous avons été particulièrement surpris de voir Cray et le département d’énergie américain annoncer de nouvelles machines basées sur les processeurs EPYC Milan troisième génération, dans la mesure ou ces processeurs Rome nouvelle génération ne sont pas encore disponibles, tout du moins en larges quantités. Estimez-vous que ces achats par anticipation sont le reflet d’une plus grande confiance de l’industrie vis-à-vis d’AMD ?
Lisa Su : Pour le marché des serveurs, il ne fait aucun doute que la feuille de route est la base de tout. Nous avons compris cette donne et l’apprécions comme il se doit, c’est ce que je disais plus tôt en évoquant l’opportunité d’une famille de produits multigénérationnelle. Certains aspects de Zen 1 et de la migration vers Zen 2 et Zen 3 ont été communiqués de manière confidentielle avec quelques-uns de nos plus gros clients et partenaires dont le retour a été très positif. Nous sommes très contents du partenariat avec Cray et le département d’énergie américain pour ce projet particulier. Je vois cela comme le signe que nous avons tenu notre feuille de route et je pense que cela nous a aidés.

Sommaire :

  1. Position d'AMD et loi de Moore
  2. Stratégie multi-puce
  3. La stratégie Ryzen
  4. La difficulté des PC portables
  5. Les Radeon et leur futur
  6. CPU et GPU à l'assaut des serveurs
  7. Concurrence et guerre commerciale