Accueil » Actualité » Into the Stars : l’espace vu par des anciens de Battlefield

Into the Stars : l’espace vu par des anciens de Battlefield

Depuis l’an dernier, l’exploration spatiale est revenu à la mode dans le monde du jeu vidéo. Après Elite: Dangerous et le très attendu Star Citizen, un nouveau studio baptisé Fugitive Games tient lui aussi à présenter sa copie. Ce dernier est d’ailleurs composé d’une équipe au CV bien garni. On y retrouve deux anciens employés de DICE (directeur artistique et designer) vétérans de la série Battlefield, mais également d’anciens développeurs ayant officié sur Lost Planet et Shadow of the Damned. Très fortement inspiré de la série Battlestar Galactica, l’humanité y apparait au bord de l’extension. Ses derniers représentants se sont réfugiés dans un gigantesque vaisseau spatial et ont pour mission la découverte d’une nouvelle Terre.

Image 1 : Into the Stars : l'espace vu par des anciens de Battlefield

C’est bien évidemment le joueur qui devra s’y coller. Pour se faire, il vous faudra créer votre propre vaisseau, recruter votre équipage et bien évidemment récupérer moult ressources utiles au travers de vos pérégrinations. Une dimension diplomatique semble elle aussi prévue, puisqu’il sera possible de négocier avec des races extra-terrestres pas toujours amicales. Les développeurs citent comme référence des jeux indépendants comme FTL et le jeu mobile Out There. On sait déjà que le titre bénéficiera d’une bande son léchée, puisque c’est un certain Jack Wall qui en sera aux commandes.

Ce dernier n’est autre que l’auteur de l’excellente bande originale de Mass Effect 1 et 2. Afin de financer son projet, le studio a pour ambition de lever 85 000 dollars sur Kickstarter et est bien parti pour remplir son objectif. Effectivement, 38 000 $ ont déjà été récoltés et il reste à Fugitive Games 28 jours pour atteindre la somme voulue. Si vous souhaitez participer, sachez que 15 $ vous donnera accès au jeu à sa sortie, qui est estimée à juillet 2015. Into the Stars n’en oublie pas Steam puisque depuis lundi le titre est soumis au vote de la communauté via le programme Greenlight.