Accueil » Dossier » Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette Wacom » Page 2

Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette Wacom

1 : Wacom et les tablettes graphiques 3 : L'avis de deux utilisateurs

L’Intuos4 M

Image 1 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette WacomPassons maintenant à la tablette en elle-même : L’Intuos4 M. Avec la nouvelle gamme, Wacom abandonne la nomenclature basée sur les formats de papier (A4, A5, etc.). Pour se faire une idée, un modèle S est globalement une A6, une M est une A5, etc. (la gamme propose aussi du L et du XL). Premier défaut, la surface active diminue nettement : une Intuos3 A5 offrait une surface de 308 cm2 (20 x 15 cm), la version Wide était plus grande, avec 432 cm2 (27 x 16 cm environ) alors que la nouvelle Intuos4 M ne mesure que 22 x 14 cm environ (310 cm2). Les tablettes de la série 4 sont toutes dans un format large, adapté aux écrans actuels, contrairement aux modèles précédents, disponibles dans les deux rapports. L’avantage est évident : en positionnement absolu, une partie d’une tablette 4/3 est inutilisée si on veut éviter les déformations de l’image.

Un design et une ergonomie sans failles ?

La nouvelle Intuos4 est très sobre, avec une robe noire, matte sur la partie tablette et brillante sur les boutons. Contrairement aux anciens modèles, les touches de commandes ne sont placées que d’un seul côté. Au lieu de doubler les boutons pour adapter la tablette aux gauchers, l’ensemble de la tablette est réversible, toutes les commandes étant placées de façon symétrique. Soucis du détail, même le connecteur USB du câble est présent deux fois et le logo Wacom est disponible dans les deux sens (une option du pilote permet de basculer la tablette en mode gaucher). Les touches de commandes sont la partie la plus innovante : Wacom propose 8 boutons, totalement programmables, qui sont couplés à des écrans OLED indiquant la fonction programmée. Inutile, mais totalement indispensable. Plus intéressant, une molette tactile est présente, à la manière de celle de l’iPod. Par défaut, elle est réglée sur la gestion du zoom dans les programmes de retouche d’images, mais l’ensemble est programmable (elle est aussi utilisable comme une molette de défilement).

Image 2 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette WacomImage 3 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette Wacom

Les nouveautés techniques

Parlons technique : Wacom n’a pas amélioré la précision de sa tablette sur l’Intuos4. La résolution reste de 5080 lpi (line per inch). Cette valeur, difficilement comparable à celle en dpi des souris, est environ deux fois plus élevée que sur les tablettes d’entrée de gamme (Bamboo). Tout à fait suffisante pour un usage classique, elle va surtout permettre de proposer des lignes fluides, sans effet d’escalier. Par contre, grosse nouveauté, la sensibilité à la pression augmente : on passe de 1 024 niveaux de pression à 2 048 (l’entrée de gamme se limite à 512 niveaux). Dans la pratique, ça veut dire que plus vous pressez le stylet sur la tablette et plus le trait est épais. Très utile dans des programmes comme Flash, la gestion de la pression est un des gros points forts des modèles Wacom. Notons aussi que le styler reste évidemment sensible à l’inclinaison, ceux qui utilisent des pinceaux dans des programmes comme Photoshop apprécieront.

Image 4 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette WacomImage 5 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette Wacom

Les petits plus

Terminons par les petits plus : Wacom offre des programmes avec sa tablette, dont par exemple Adobe Photoshop Elements. Autre point intéressant, différentes mines sont disponibles pour le styler (une dizaine dans la boîte) ainsi qu’un grip de rechange pour le stylet. Autre bonne nouvelle, le câble USB est amovible et utilise une connectique totalement standard (mini-USB), ce qui est toujours pratique. Enfin, notons que les pilotes pour Windows et pour Mac OS X sont disponibles et que, petit bonus, les suppléments TabletPC de Vista sont utilisables directement avec la tablette.

Image 6 : Intuos4 : prise en main de la nouvelle tablette Wacom

Ce qui fâche

Le plus gros problème de la tablette vient de son prix : une tablette Intuos4 S (A6) vaut 225 €, une version M (A5, celle testée) est vendue 370 €, la version L (A4) est proposée pour 480 € et les deux modèles XL (A3) valent chacun 800 € (le dispositif de pointage diffère en fonction de l’usage). De plus, ceux qui possèdent une tablette Intuos3 ou une Cintiq avec des accessoires seront déçus : la nouvelle technologie de l’Intuos4 rend a priori les accessoires incompatibles.

Sommaire :

  1. Wacom et les tablettes graphiques
  2. L'Intuos4 M
  3. L'avis de deux utilisateurs