Accueil » Actualité » iPhone 6s : un vrai test montre le peu de différence entre SoC Samsung et TSMC

iPhone 6s : un vrai test montre le peu de différence entre SoC Samsung et TSMC

C’était l’information de la semaine dernière : les iPhone 6s (Plus) équipés d’une processeur gravé par Samsung garantiraient une autonomie très inférieure à celle des iPhone 6s (Plus) munis d’un processeur gravés par TSMC. Sauf que, ces allégations étaient étayées par des essais dans des conditions mal contrôlées. Nos confrères de Ars Technica sont les premiers à avoir pu mener une contre-expertise sur ce que l’on a déjà baptisé le chipgate, dont les résultats sont nettement rassurants.

Leur test est très simple : ils ont mis face à face deux iPhone 6s, l’un à coeur Samsung, l’autre à coeur TSMC. La différence cruciale par rapport aux précédents essais est qu’ils ont pris soin de les paramétrer exactement de la même manière (notamment en ce qui concerne la réception cellulaire, WiFi ou la luminosité de l’écran). Puis ils ont lancé le test d’autonomie du benchmark Geekbench ainsi que celui de GFX bench et d’autres tests plus personnels. Verdict :

Image 1 : iPhone 6s : un vrai test montre le peu de différence entre SoC Samsung et TSMC

Sur les quatre tests exécutés, seul Geekbench révèle une différence significative, d’environ 25 %. Les autres placent l’iPhone Samsung et l’iPhone TSMC à 2 ou 3 % d’écart – exactement les chiffres prévus par Apple.

La première conclusion est donc qu’en pratique, il n’y aura effectivement aucune différence perceptible entre les iPhone 6s Samsung et les iPhone 6s TSMC.

La seconde conclusion est que, malgré tout, la gravure TSMC 16 nm FinFET semble plus performante que la gravure 14 nm FinFET Samsung. La consommation des premiers en charge est manifestement inférieure à celle des seconds. Si vous utilisez souvent votre iPhone à pleine charge, vous pourriez avoir intérêt à chercher un TSMC plutôt qu’un Samsung. Ceci dit, il reste très risqué de lancer une recommandation sur la base d’un échantillon de seulement deux téléphones. La différence pourrait aussi venir d’une accumulation de facteurs : meilleure batterie, meilleure mémoire, meilleur SoC, etc. Et même s’il existe une différence aujourd’hui, rien ne dit qu’elle persiste au-delà de quelques semaines, le temps que Samsung améliore sa production.