Accueil » Actualité » iPhone : nouveau modèle économique pour l’Europe ?

iPhone : nouveau modèle économique pour l’Europe ?

C’est avec un silence gêné qu’Orange avait réagi lorsque la rumeur avait annoncé que seuls 100 000 iPhone avaient trouvé preneur en France début avril. Après un démarrage en fanfare, le smartphone d’Apple constitue donc un réel échec pour l’opérateur qui pensait pouvoir en écouler 100 000 avant la fin de 2007.

Le problème du prix

Les causes d’un tel échec sont assez simples à cerner : le prix, encore le prix. La solution pour relancer les ventes apparaît alors d’elle-même : des promotions. Elles ont déjà commencé dans d’autres pays européens comme l’Angleterre ou l’Allemagne. Là-bas, l’iPhone 8 Go a vu son prix fondre de 37 % et 75 % respectivement. On peut penser qu’il s’agit d’écouler les stocks en vue de l’arrivée d’un nouveau modèle, mais il semble plus probable qu’il s’agisse de subventions accordées par les opérateurs en échange d’un abonnement.

Révolution culturelle

Mine de rien, il s’agit là d’une totale remise en question du modèle économique inventé par Apple pour son téléphone. L’iPhone est un cas unique, où le constructeur du téléphone reçoit une part importante (on a parlé de 30 %) des bénéfices réalisés par les opérateurs sur les communications. En échange, les opérateurs ne subventionnent pas le téléphone, et en ont l’exclusivité dans leur pays. Ce modèle, à succès aux États-Unis, est donc un échec en Europe.

L’avenir de l’iPhone, et plus largement d’Apple dans le secteur télécom, est donc à réinventer. Selon nos confrères des Échos, deux responsables d’Orange, Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif pour la France, et Alice Holzman, directrice marketing de l’opérateur, ont rencontré Tim Cook, le directeur général d’Apple. Leur but est de renégocier le contrat qui lie les deux sociétés. On connaîtra sans doute les conclusions de ces discussions à partir de juin, lors du lancement de la nouvelle génération d’iPhone.