Accueil » Actualité » IPv4 : les derniers blocs assignés

IPv4 : les derniers blocs assignés

Image 1 : IPv4 : les derniers blocs assignés

La fin de l’IPv4 est proche : RIPE — le gestionnaire des adresses IP européennes, du Moyen-Orient et d’une partie de l’Asie — a annoncé que les adresses IP allouées actuellement font partie du dernier bloc de 16,8 millions d’adresses. En clair, une fois ce dernier bloc attribué, il ne sera plus possible d’obtenir de nouvelles adresses IPv4. Ce n’est pas la fin stricto sensu de l’IPv4, beaucoup d’organismes ayant des adresses en réserve, mais c’est un signal clair : il faut passer à l’IPv6.

Le problème principal, c’est que les infrastructures ne sont pas prêtes du côté des utilisateurs. Si les grands réseaux et les FAI sont capables de basculer sur la technologie IPv6, beaucoup d’appareils grand public ne le sont pas. Et avoir un FAI qui a déployé l’IPv6 mais un modem ou un point d’accès Wi-Fi (voir un système d’exploitation) qui ne supporte pas la technologie, ça ne sert à rien.

Rappelons que l’IPv4 permet en théorie de gérer 4 294 967 296 adresses — moins dans la réalité, une partie étant réservée — alors qu’IPv6 permet d’atteindre 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 adresses.