Accueil » Actualité » Jack Thompson : sweet home Alabama

Jack Thompson : sweet home Alabama

Le très bouillonnant Attorney Jack Thompson, qui ne pense qu’aux jeux vidéo, vient de se prendre un camouflet comme il aurait dû en avoir plus souvent dans sa carrière, pour ne pas dire dans sa morne existence. Jack Thompson vient juste de voir sa licence lui permettant de plaider dans l’Etat d’Alabama disparaître, sous décision du Juge Moore. Cette décision a été prise, suite au comportement de Thompson lors de sa plaidoirie dans une affaire dans laquelle des policiers avaient été abattus par un trop grand amateur du jeu Grand Theft Auto 3. Du coup, toutes les familles concernées avaient concentré leurs foudres sur les éditeurs et développeurs du jeu, que sont Sony (pour l’édition outre-Atlantique) et Rockstar Games, sans oublier au passage de charger tête baissée sur les commerces de jeux vidéo.

Or, l’avocat de la défense a publiquement accusé Thompson de son incapacité à mener à bien un débat dans la cour de justice de l’Alabama, et de transformer celle-ci en véritable «cirque» (sic). Cette accusation concluait sur la demande de l’avocat de révoquer la licence permettant à l’Attorney de Floride d’exercer en Alabama. Cette décision a été acceptée par la cour d’Alabama, après que le Juge Moore ait fait part de ses conclusions dans un rapport de 18 pages, dans lesquelles il confirme la révocation de la licence de Jack Thompson, ainsi que le refus de voir l’affaire Strickland contre Sony délocalisée de l’état de l’Alabama, pour se retrouver dans une cour d’un autre état, comme celle de Floride par exemple. Dans son jugement, le Juge Moore considère entre autres que Thompson est incapable de se conduire de manière correcte, ni de respecter les us et coutumes en vigueur dans la cour de justice de l’Etat d’Alabama.

Moralité :

En Alabama, point le clown tu ne feras
En Alabama, ton clapet tu fermeras

C’était l’alexandrin du jour