Accueil » Actualité » Jon Rubinstein quitte HP

Jon Rubinstein quitte HP

Image 1 : Jon Rubinstein quitte HPVendredi dernier, Jon Rubinstein a annoncé qu’il démissionnait de HP. La firme a simplement expliqué qu’il avait terminé son contrat l’obligeant à rester entre 12 et 24 mois après le rachat de Palm et les dirigeants lui souhaitent une bonne continuation. C’est la fin symbolique de l’ère Palm.

Un départ sans surprise et une stratégie loin de webOS

Un an et huit mois auparavant Hewlett Packard annonçait le rachat de Palm pour 1,2 milliard de dollars. Jon Rubinstein était devenu le P.D.G du célèbre fabricant de PDA après avoir travaillé sur les iPod d’Apple, puis intégré le fonds d’investissement Elevation Partners. Il fut longtemps considéré comme le Messie capable de sauver Palm. Il fut derrière webOS et les derniers smartphones de la firme. Néanmoins, depuis l’effort de restructuration de Leo Apothéker (cf. « HP met fin au TouchPad et veut vendre sa division PC »), il s’est retrouvé en arrière-plan et même après le retour en arrière de HP qui a changé de P.D.G pour Meg Whiteman et de stratégie, il n’a plus jamais eu le rôle prépondérant qu’il connaissait sous Mark Hurd qui avait initié le rachat (cf. « WebOS arrive sur PC »).

Son départ est donc sans surprise. M. Rubinstein a annoncé qu’il allait prendre des vacances bien méritées. On ne peut aussi s’empêcher de penser que cette décision montre que les nouveaux efforts de HP dans le monde des tablettes seront bien loin du webOS que l’on connaît aujourd’hui (cf. « WebOS devient open source et le TouchPad est ressuscité »).