Accueil » Actualité » [Keynote Apple] Retour sur les nouveau MacBook, MacBook Air et MacBook Pro

[Keynote Apple] Retour sur les nouveau MacBook, MacBook Air et MacBook Pro

Image 1 : [Keynote Apple] Retour sur les nouveau MacBook, MacBook Air et MacBook Pro

Pour ceux qui n’ont aucun intérêt dans une montre carrée, trop épaisse et sans doute obsolète dans un an, la véritable annonce d’Apple en ce lundi soir fut la révélation du nouveau MacBook. Oui, pas MacBook Pro Air, pas MacBook Air Retina, juste “le nouveau MacBook”. Apple ressuscite donc une gamme éteinte en 2011, mais rien dans le modèle 2015 n’est comparable à son aïeul. Les autres gammes sont aussi mises à jour, de manière plus anecdotique.

Des Core M de 5 W et 920 g sur la balance

Commençons par détailler les configurations disponibles. Elles ne sont pas nombreuses, seulement trois si l’on prend en compte les options. La première configuration coûte 1449 € et embarque un Core M-5Y31 (double coeur Broadwell, base à 1,1 GHz, Turbo à 2,4 GHz, GPU HD 5300 à 850 MHz), 8 Go de RAM et un SSD de 256 Go. Pour 300 € de plus, la seconde configuration double la capacité du SSD et opte pour un Core M-5Y51 (base à 1,2 GHz, Turbo à 2,6 GHz, GPU HD 5300 à 900 MHz). Enfin, on peut opter pour un Core M-5Y71 (base à 1,3 GHz, Turbo à 2,9 GHz, GPU HD 5300 à 900 MHz).

En un mot comme en cent, n’espérez pas battre des records de benchmarks avec le nouveau MacBook. En échange de leurs performances modestes, les Core M offrent un TDP de 5 W seulement, ce qui permet à Apple de supprimer tout ventilateur de sa machine. La disparition du ventilateur a libéré de la place pour la batterie, ce qui à son tour, a donné la possibilité de réduire l’épaisseur totale du nouveau MacBook.

Image 2 : [Keynote Apple] Retour sur les nouveau MacBook, MacBook Air et MacBook Pro

Il ne mesure ainsi au maximum que 13,1 mm d’épaisseur, pour un poids de 920 g. Ses autres cotes sont de 28,05 cm en largeur et 19,65 cm en profondeur. Malgré un encombrement plus important (30 x 19,2 cm) le MacBook Air 11 pouces possède une batterie de moindre capacité (38 Wh contre 39,7 Wh pour le nouveau MacBook). 

Clavier papillon, trackpad Force Touch

L’écran mesure 12″ de diagonale, est de type IPS (enfin !) et affiche 2304 x 1440 pixels. Dans le mode Retina classique d’Apple, la définition effective de l’interface sera donc de 1152 x 720, ce qui est fort peu selon les standards actuels. Heureusement, on pourra passer en 1440 x 900 ou en 1280 x 800 pour regagner de l’espace de travail. 

Image 3 : [Keynote Apple] Retour sur les nouveau MacBook, MacBook Air et MacBook Pro

Clavier et trackpad ont été adaptés à la finesse de l’ensemble. Les touches utilisent un mécanisme papillon censé être plus précis, mais dont la course est très courte. Le trackpad Force Touch est sans doute le plus intéressant. Il remplace le clic physique, résultat d’un enfoncement de sa surface, par un clic virtuel : la surface du trackpad ne bouge pas de manière perceptible, mais des capteurs de force mesurent la pression exercée par l’utilisateur et l’interprète comme un clic, un double clic ou un clic soutenu qui peut déclencher des actions supplémentaires. Dans iMovie, par exemple, le clic soutenu détermine la vitesse de lecture d’une vidéo.

Ça manque de port

Le dernier point sacrifié sur l’autel de la finesse est la connectique. Elle est réduite à un seul et unique port, un USB type C. Ce petit connecteur est chargé d’alimenter l’appareil, de recevoir des périphériques et de faire office de sortie vidéo. Apple ne fournit – évidemment – que le chargeur, mais propose à l’achat l’indispensable kyrielle d’adaptateurs. Nativement, si l’on peut dire, le port peut sortir un signal DisplayPort 1.2. Il est également compatible USB 3.1, mais à seulement 5 Gbit/s alors que le standard peut monter à 10 Gbit/s.

Via des adaptateurs actifs, on peut récupérer une sortie HDMI ou VGA. Mais ce n’est pas donné : l’adaptateur VGA comme l’HDMI coûte 89 €. Pire, Apple vend le chargeur USB C et le câble de recharge USB C séparément, à respectivement 55 € et 35 €. Même le bête adaptateur USB type C – USB type A coûte 19 € sur l’Apple Store. 

Refermons la page du MacBook par un dernier grief : son chargeur ne délivre que 29 W quand celui du MacBook Air 11″ fait 45 W. À capacité de batterie égale, le nouveau 12″ exigera donc un temps de recharge plus long. Était-il vraiment nécessaire de supprimer le port MagSafe 2 ?

Le nouveau MacBook sera en vente à compter du 10 avril.

MacBook Air et MacBook Pro passent à Broadwell

En plus du nouveau MacBook, Apple a procédé à un rafraîchissement de ses MacBook Air et du MacBook Pro Retina 13″. Les premiers adoptent les processeurs Intel Core de 5e génération, autrement dit les Broadwell. Les configurations de base reçoivent un Core i5-5250U (1,6 GHz de base, Turbo à 2,7 GHz, HD Graphics 6000) et on peut choisir en option un Core i7 5650U (2,2 GHz de base, Turbo à 3,2 GHz, HD Graphics 6000). Ils reçoivent aussi tous deux un port Thunderbolt 2 à la place de leur port Thunderbolt 1, ce qui les rend théoriquement capables de piloter des écrans 4K. Apple précise en outre que le SSD du MacBook Air 13″ peut se montrer jusqu’à deux fois plus rapide que celui du précédent modèle ; il est dommage que cette mise à jour ne concerne pas le 11″.

Terminons avec le MacBook Pro Retina 13″. Apple lui offre un processeur Broadwell, au choix parmi trois références : le Core i5-5257U (base 2,7 GHz, turbo 3,1 GHz), le Core i5-5287U (base 2,9 GHz, turbo 3,3 GHz) ou le Core i7-5557U (base 3,1 GHz, Turbo 3,4 GHz). Tous intègrent le plus puissant GPU Intel, l’Iris Graphics 6100 avec 48 unités de calcul. Le SSD inclus est aussi annoncé plus rapide, délivrant jusqu’à 1,6 Go/s. Il reçoit enfin, le nouveau trackpad Force Touch du MacBook.

Les nouveaux MacBook Air et MacBook Pro 13 Retina sont disponibles dès aujourd’hui.