Accueil » Actualité » La 4G tue la 3G, l’UFC contre-attaque

La 4G tue la 3G, l’UFC contre-attaque

C’est peu dire que les opérateurs promeuvent la 4G. En cette fin d’année, la guerre fait rage et les promotions se multiplient, de plus en plus fortes. SFR va même jusqu’à offrir totalement l’abonnement à sa box ADSL (30 € par mois) à tout possesseur de deux abonnements à un de ses forfaits 4G ! Mais cette marche forcée vers la 4G est-elle sans douleur ? Selon l’UFC que choisir, non, au contraire, l’arrivée de la 4G a dégradé la 3G !

Image 1 : La 4G tue la 3G, l'UFC contre-attaque

À l’appui de cette thèse, l’association présente une étude qu’elle a réalisée. À l’aide d’un iPhone 4S et d’un Galaxy S2 (deux téléphones haut de gamme en 2011, mais largement dépassés aujourd’hui, surtout au niveau connectivité réseau), l’UFC a procédé à plus de 5 000 mesures de débits sur les réseaux des quatre opérateurs français dans trois zones (Ile de France, Lille, Toulouse). Ces mesures ont été faites une première fois en décembre 2012, puis une seconde fois en septembre et octobre 2013. En comparant les résultats, l’UFC a remarqué que :

  • globalement, les meilleurs essais de connexions se font à un meilleur débit cette année, mais les pires connexions se font à un débit encore plus faible. 
  • le taux de non-qualité, c’est-à-dire la proportion de mauvaises connexions a augmenté pour trois des quatre opérateurs
  • la qualité du réseau Free est toujours inférieure à celle des autres opérateurs historiques et s’est dégradée en un an. Cette dégradation a eu lieu en même temps que Free déployait plus largement son réseau propre. L’UFC craint qu’il faille y voir plus qu’une coïncidence.

L’UFC observe en outre que l’arrivée de la 4G a fait disparaître chez Bouygues la possibilité de souscrire à un forfait 3G HSDPA-DC rapide.

L’association demande donc à l’ARCEP de fixer aux opérateurs une qualité de service minimale en 3G pour éviter qu’elle soit sacrifiée sur l’autel du progrès. En parallèle, l’UFC, consciente des propres limites de son étude, lance une application de test réseau, pour que tout un chacun participe à la surveillance de la qualité des connexions. Cette application « Info Réseau » n’est disponible que sur Android.