Accueil » Actualité » La Bavière négocie avec Intel pour accueillir sa Fab européenne

La Bavière négocie avec Intel pour accueillir sa Fab européenne

L’État allemand a proposé un site où installer la Fab de l’entreprise.

En avril dernier, Pat Gelsinger, fraîchement nommé PDG d’Intel, avait fait une petite escapade en Europe. Le but : évoquer la construction d’une usine de semi-conducteurs ultramoderne sur le Vieux Continent. Un projet vu d’un œil approbateur par certains, un peu moins par d’autres, ces derniers reprochant à Intel sa gourmandise en matière de subventions publiques. En effet, l’entreprise conditionne la construction de son usine à l’obtention d’une aide d’environ 8 milliards d’euros (sous forme d’allègements fiscaux et/ou d’investissements directs), expliquant que ce coup de pouce serait nécessaire pour rendre ce projet viable et compétitif par rapport à un implantation en Asie. À l’évidence, l’Allemagne se voit bien terre d’accueil : un rapport de Reteurs indique que des pourparlers sont en cours entre l’État allemand de Bavière et Intel.

Image 1 : La Bavière négocie avec Intel pour accueillir sa Fab européenne
Fab 1D1, Oregon – Crédit : Intel

Les autorités bavaroises auraient proposé comme emplacement pour l’usine le site de l’ancienne base aérienne Penzing-Landsberg, près de Munich. Hubert Aiwanger, actuel Ministre de l’Économie, du Développement régional et de l’Énergie n’a pas précisé l’avancée des négociations, mais déclare « soutenir fortement cette proposition ». Il estime que « l’implantation d’un grand fabricant international de semi-conducteurs en Bavière est une opportunité exceptionnelle ».

NVIDIA réajusterait sa production pour fabriquer davantage de RTX 3000

Stratégie IDM 2.0

Ce projet d’installation en Europe continentale s’inscrit dans le cadre de la stratégie IDM 2.0 (Integrated Device Manufacturing) d’Intel. Elle se matérialise par des investissements visant à développer les capacités de fonderie de l’entreprise aux États-Unis (Arizona, environ 20 milliards de dollars) et en Europe. Outre l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique sont candidats. La décision doit être prise d’ici la fin d’année. Pour finir, sachez que la plupart des Fabs d’Intel se trouvent aux États-Unis et en Israël ; il y en a également une en Chine et une en Irlande. Quant aux sites d’assemblage, ils se situent essentiellement en Asie, notamment en Chine, Vietnam et Malaisie.