Accueil » Actualité » La carte accélératrice pour le jeu en réseau revient

La carte accélératrice pour le jeu en réseau revient

Image 1 : La carte accélératrice pour le jeu en réseau revient
Nous vous avions parlé il y a près d’un an d’une carte accélératrice pour les jeux en réseau, la KillerNIC M1. Et bien Bigfoot Networks revient avec la KillerNIC K1, une version moins coûteuse de la carte.

Les cartes accélératrices pour le réseau

Les cartes Killer sont capables de remplacer complètement les fonctions réseau de Windows, en utilisant un processeur dédié, le NPU (Network Processing Unit), pour gérer les calculs. Selon Bigfoot, la carte permet de supprimer l’occupation CPU utilisée par le réseau durant un jeu, et donc d’augmenter les performances. De plus, le ping serait amélioré. Les cartes sont équipées de 64 Mo de mémoire, et c’est un système basé sur Linux qui est utilisé pour l’accélération. Elles se branchent sur un port PCI, et offrent une sortie RJ45, à la norme Ethernet Gigabit.

Une accélération pour les programmes

De plus, la carte est équipée d’un port USB 2.0 et de la fonction FNApps (Flexible Network Architecture Applications). Les éditeurs peuvent proposer des versions spécifiques de certains programmes (BitTorent, gestion de la VoIP, etc.) qui seront accélérés par la carte et soulageront donc le CPU. La gestion d’un disque externe partagé en USB est ainsi gérée entièrement par la carte, tout comme les ensembles micro/casque en USB.

Moins chère, mais moins performante

La KillerNic K1 est vendue 149 $ en ligne, alors que la KillerNIC M1 vaut 249 $. Il y a deux différences entre les cartes : le NPU (Network Processing Unit) de la K1 ne fonctionne qu’à 333 MHz (au lieu de 400 MHz pour la M1) et la fonction FNApps est en option (au prix de 30 $). Le seul problème de genre de carte c’est l’utilité réelle : un ordinateur récent est rarement limité par l’occupation CPU générée par les connexions réseau.