Accueil » Actualité » La Corée du Nord a son propre OS

La Corée du Nord a son propre OS

Image 1 : La Corée du Nord a son propre OS

Un étudiant russe vivant en Corée du Nord est tombé sur un système d’exploitation bâti sur Linux, pouvant faire tourner des applications Windows et qui est la fierté du pays, il s’agit de Red Star.

Un OS peu gourmand et qui utilise beaucoup de programmes connus

Le système ne demande qu’un Pentium III 800 MHz, 256 Mo de RAM et 3 Go d’espace disque. Vendu à 5 $, l’installation prend 15 minutes et le système d’exploitation n’est disponible qu’en Coréen en plus d’utiliser un calendrier grégorien et nord-coréen qui affirme que l’année 2010 équivaut à l’année Juche 99.

Red Star utilise « Mon Pays », une version à peine déguisée de Firefox comme navigateur et qui fait appel au site du gouvernement comme moteur de recherche par défaut, OpenOffice.org comme suite bureautique, un client mail nommé Pigeon et les utilitaires classiques que l’on attend sur un tel système. Il peut lire les PDF, gère la lecture de contenus multimédias et dispose d’un explorateur de fichiers. Les seuls programmes qui semblent avoir été développés par les Coréens sont un pare-feu appelé Pyongyang Fortress et un antivirus connu sous le nom de Woodpecker.

Une surprise coréenne

Selon l’étudiant, la majorité des utilisateurs trouvent le système insatisfaisant et préfèrent se tourner vers une version de Windows, souvent piratée. Néanmoins, ces tests ont montré que Red Star est stable et facile d’utilisation. L’émulateur d’application Windows semble aussi fonctionner puisqu’il a permis de faire tourner Warcraft 3 sans problème apparent. On ne sait pas néanmoins si la Corée a juste porté une installation de Wine.