Accueil » Actualité » La Corée du Nord aurait attaqué Sony Pictures à cause d’un film

La Corée du Nord aurait attaqué Sony Pictures à cause d’un film

Image 1 : La Corée du Nord aurait attaqué Sony Pictures à cause d'un filmL’oeuvre des pirates

Sony Pictures aurait des indices qui laisseraient penser que l’attaque pirate qui a pris le contrôle de ses ordinateurs la semaine dernière aurait été menée par des supporters de la Corée du Nord opérant depuis la Chine (cf. « Sony Pictures paralysé par des pirates »), selon Re/code. Le site estime que l’opération serait une réponse au film L’Interview qui tue de Seth Rogen et Evan Goldberg qui se moque du dictateur nord-coréen. Le gouvernement avait parlé de « représailles sans merci » à l’annonce de l’histoire qui peint deux hommes du show-business allant interviewer Kim Jong-Un et qui sont chargé par la CIA de le tuer. Cette comédie américaine sort à Noël en Amérique du Nord et le 11 février 2015 en France.

Selon Re/code, Sony n’a pas de lien direct avec le gouvernement nord-coréen, mais il n’exclurait pas son implication dans cette affaire. Pour mémoire, une grande partie des ordinateurs de la société avait été corrompue et ils affichaient l’image d’un crâne et des liens vers des informations confidentielles en provenance des serveurs du studio de cinéma. L’attaque a été revendiquée par un groupe inconnu répondant au nom de Guardians of Peace ou #GOP. Comme le souligne le site qui a révélé l’information, la Corée du Nord est connue pour ce genre d’attaque informatique, mais il a l’habitude de cibler la Corée du Sud.

L’Interview qui tue (bande d’annonce)