Accueil » Actualité » La cryptographie quantique bientôt dans les smartphones !

La cryptographie quantique bientôt dans les smartphones !

Des chercheurs viennent de mettre au point un générateur de nombres aléatoires basé sur des phénomènes quantiques optiques, si compact qu’il devient possible de l’intégrer dans un appareil nomade, comme un smartphone.

Image 1 : La cryptographie quantique bientôt dans les smartphones !

Le concept d’aléatoire en informatique est très problématique : les valeurs générées par les procédés classiques, tel un algorithme, sont seulement pseudo-aléatoires : même si la suite de valeurs obtenues semble aléatoire, il est théoriquement possible de prédire cette suite si l’on utilise les mêmes paramètres et le même traitement, pourvu que l’on dispose des mêmes données de départ. Autrement dit, un algorithme est déterministe par nature.

Pour obtenir des valeurs réellement aléatoires, utilisables ensuite en cryptographie, il faut utiliser comme générateur un phénomène physique (radioactivité, bruit thermique ou électromagnétique, phénomène quantique…). Mais un autre problème apparait alors : il peut être difficile de suffisamment miniaturiser ce générateur pour l’intégrer à un système embarqué ou mobile.

La mécanique quantique comme source aléatoire

Un groupe de chercheurs vient toutefois d’annoncer dans la revue Optica (le journal de l’Optical Society) être parvenu à miniaturiser un générateur de nombres aléatoires basé sur la mécanique quantique (des interférences de deux lasers dans un espace confiné). Le débit atteint par ce RNG (Random Number Generator) est de l’ordre de plusieurs gigabits par seconde.

Avec des dimensions de seulement 6 x 2 mm, ce circuit intégré photonique devient assez compact pour être utilisé par des appareils mobiles, smartphones ou tablettes par exemple. Nous sommes toutefois encore loin de la commercialisation d’un tel générateur de nombre aléatoires, mais l’avancée est réelle et importante…