Accueil » Actualité » La division mobile de Samsung continue sa chute

La division mobile de Samsung continue sa chute

Image 1 : La division mobile de Samsung continue sa chuteSamsung court-il vers le mur ?Samsung vient de publier ses résultats financiers pour son dernier trimestre 2014. Son chiffre d’affaires est de 42,5 milliards d’euros, ce qui représente une baisse de 11 % par rapport à la même période l’année dernière. Ses bénéfices sont aussi en baisse puisqu’ils atteignent 4,3 milliards d’euros, ce qui représente une baisse de 26,7 %. Les résultats pour l’année 2014 sont aussi en déclin. Le chiffre d’affaires annuel de 166,2 milliards d’euros chute de 9,83 % et les bénéfices de 18,9 milliards d’euros perdent 23,2 %.

Les smartphones de Samsung souffrent

Ces mauvais résultats s’expliquent en grande partie par les piètres performances de la division mobile dont le chiffre d’affaires annuel a perdu 21 % comparativement à 2013 et qui a chuté de 23,2 % durant le dernier trimestre 2014 comparativement à la même période l’année d’avant. La division mobile représente presque 50 % du chiffre d’affaires total. Une baisse aussi importante va donc avoir un impact significatif sur les résultats de la société et il semblerait que Samsung ne soit pas sorti d’affaire. Il a affirmé anticiper une baisse de la demande en tablettes et smartphones durant le premier trimestre 2015. Selon les analystes, Apple a vendu plus de smartphones que lui durant le trimestre dernier, ce qui signifie que la firme de Cupertino domine le haut de gamme (cf. « Apple réussit à vendre encore plus d’iPhone, encore plus chers »). Nous savons aussi que Samsung peine sur le milieu et l’entrée de gamme alors que la concurrence est de plus en plus difficile (cf. « Les flops de 2014 – Samsung »).

Sur l’année 2014, le reste de la société est aussi en baisse, mais les pertes sont moins importantes. La division semiconducteur a quant à elle gagné 6 % grâce en partie à une hausse de 24 % du chiffre d’affaires généré par les mémoires. Si Samsung peine à vendre des smartphones, ses concurrents continuent de s’approvisionner en composants chez lui. Il affirme aussi que le passage au 14 nm devrait gonfler ses ventes de semiconducteurs durant le premier trimestre 2015.