Accueil » Actualité » La fibre débarque à Paris

La fibre débarque à Paris

Alors que l’on ressent une légère stagnation au niveau des connexions de type ADSL, quelques heureux habitants de la capitale seront heureux de découvrir l’arrivée de connexions d’un nouveau genre avec des débits qui risquent d’en décoiffer plus d’un.

CitéFibre

C’est tout d’abord CitéFibre, dont nous avons déjà parlé dans cette actualité, qui vient d’officialiser le lancement de deux forfaits permettant de surfer avec un débit symétrique de 20 Mbits/seconde. Ce forfait comprend la téléphonie locale illimitée, la télévision numérique, la TNT, la hotline gratuite, et bien entendu, la connexion à Internet en l’échange d’un abonnement mensuel de 49 euros. Le pack Premium, quant à lui, est à 59 euros par mois et comprend, en plus, la vidéo à la demande et une sélection de chaînes thématiques. Enfin, les frais d’installation sont de 150 euros et il est possible de demander 10 Mb/s supplémentaires en ajoutant 10 euros par mois sur le chèque.

Une offre qui, pour le moment, parvient à peine à se démarquer des offres ADSL mais qui risque, dans un avenir proche, de proposer des débits allant jusqu’à 100 Mbits/seconde.

Erenis

Chez Erenis, le choix ne s’est pas tourné vers la fibre optique mais vers le VDSL, une technologie permettant d’exploiter la boucle locale sur des fréquences bien plus élevées que l’ADSL.

Quatre offres sont disponibles allant de 15 à 60 Mbits/seconde en passant par des forfaits à 25 et 40 Mbits/seconde. Ces forfaits comprennent tous la téléphonie illimitée vers les fixes en France et disposent de l’installation offerte, de l’absence de durée d’engagement, de l’absence de frais de résiliation et d’un service client non surtaxé… L’offre parfaite ?

Cette technologie étant encore assez récente, il faut bien avouer que les tarifs sont encore élevés. Jugez plutôt par vous-même :

  • Easy VDSL : 15/2 Mbps : 29,90 euros par mois
  • Advanced VDSL : 25/2 Mbps : 40 euros par mois
  • Power VDSL : 40/4 Mbps : 50 euros par mois
  • Max VDSL : 60/6 Mbps : 70 euros par mois

Bilan

Pour le moment, ces offres à très très haut débit ne sont pas intéressantes d’un point de vue financier mais ceci s’explique par la jeunesse de ce type de technologie et par la quasi-absence de concurrence. Soulignons également le peu de personnes pouvant prétendre à ces offres puisque seuls quelques immeubles du 14ème et du 15ème arrondissement sont pour le moment couverts par CitéFibre. 

De leurs côtés, les responsables d'Erenis nous font part d'une couverture sur les 12ème, 13ème, 14ème, 15ème, 16ème, 17ème, 18ème, 19ème et 20ème arrondissements avec une extension actuelle vers les 10 et 11èmes arrondissements, ce qui représente tout de même 25.000 logements de la capitale.

Espérons que ce mouvement marque enfin l’émancipation de la fibre et du VDSL au service des particuliers dans notre beau pays.