Accueil » Actualité » La fin de la « loi » de Moore

La fin de la « loi » de Moore

Image 1 : La fin de la « loi » de Moore

Gordon Moore, cofondateur d’Intel, est essentiellement connu pour sa célèbre « loi » (bien que nous devrions plutôt parler de conjecture). En effet, dès 1965, Gordon Moore indiquait que le nombre de transistors d’un circuit intégré allait doubler tous les ans. En 1975, Moore modifiait sa prédiction en indiquant que le nombre de transistors d’un microprocesseur doublait tous les deux ans. En pratique, ce postulat a toutefois été remplacé par « les performances doublent tous les 18 mois », une formulation bien plus parlante pour Monsieur Tout-le-monde.

Si l’on en croit Carl Anderson, chercheur chez IBM, cette « loi » est arrivée à son terme. Si pour Carl Anderson la célèbre conjecture sera encore valable pour une ou deux générations de processeurs haut de gamme, l’augmentation des coûts en recherche et développement ainsi que les investissements nécessaires dans les usines de fabrication ne permettent plus de doubler tous les deux ans le nombre de transistors d’une puce, à coût constant. Les chercheurs s’orientent donc désormais vers des solutions alternatives, comme l’architecture des puces en 3D…