Accueil » Actualité » La fin de l’API iOS détectant le jailbreak

La fin de l’API iOS détectant le jailbreak

Image 1 : La fin de l’API iOS détectant le jailbreakApple a vraisemblablement abandonné l’API détectant la présence d’un jailbreak qui fut introduite avec iOS 4.0.

La courte vie d’une API

La version 4.2.1 du système d’exploitation aurait tout simplement retiré l’interface qui a fait grand bruit lors de son introduction et qui semblait être la concrétisation d’un brevet de la firme. On pensait alors qu’Apple bloquerait automatiquement les iPhones jailbreakés.

Le problème est qu’une telle attitude aurait été contraire aux conclusions du bureau américain des Copyright qui a légalisé le jailbreaking dans certains cas (cf. « Le jailbreak reconnu légal aux USA »). De plus, les derniers jailbreak pouvaient contourner l’API qui retournait alors un faux négatif.

Ne pas choisir la facilité

Apple incite aussi les entreprises à concevoir leur propre API, rendant la tâche des auteurs de jailbreak beaucoup plus difficile. En effet, de nombreuses sociétés interdisent cette pratique en raison des problèmes de sécurité qu’elle comporte. Par exemple, beaucoup d’employés installent un jailbreak, mais oublient de changer le mot de passe de leur client SSH et sont alors à la merci des pirates. Pour se protéger, une API détectant le jailbreak permet de sécuriser les données de l’entreprise. En retirant son API, Apple évite aux développeurs d’utiliser une interface déjà contournée.