Accueil » Actualité » La fin de Linux sur PS3

La fin de Linux sur PS3

Image 1 : La fin de Linux sur PS3

Sony a annoncé que la prochaine mise à jour de sa console empêcherait le lancement de système d’exploitation tiers. Cela marque donc la fin des distributions Yellow Dog ou Fedora pour la console de Sony.

Le firmware 3.21 tue Linux sur la console

Concrètement, une fois le firmware 3.21 installé, sa publication étant prévue pour le 1er avril (et il ne s’agit pas d’un poisson), la partition sur laquelle se trouve le système d’exploitation alternatif sera effacée. Sony recommande donc de faire un backup de ses données.

Il est aussi possible de ne plus jamais mettre sa console à jour, mais cela signifie, entre autres, qu’il sera impossible d’accéder au PlayStation Network et ipso facto, aux jeux en ligne et aux fonctions de chat. Certains jeux seront aussi incompatibles tout comme certaines vidéos protégées et stockées sur un serveur multimédia, lorsque le DTCP-IP est activé sur la PS3. Enfin, les nouvelles fonctionnalités apportées par les mises à jour ne seront pas accessibles.

 Au final, on imagine que seules les organisations utilisant des clusters de PS3 pour des calculs intensifs ou les utilisateurs très attachés à leurs distributions Linux vont décider de ne plus mettre à jour leur console.

Sony ne va pas se faire des amis

Nul doute que cette décision en laissera plus d’un mécontent, surtout que cette fonctionnalité était une des rares qui distinguait les anciens modèles de la PS3 Slim.

Sony explique qu’il la retire en raison de problèmes de sécurité. Dans les faits, il ne serait pas surprenant de voir une action collective intentée contre le fabricant qui retire une des caractéristiques importantes de son produit.