Accueil » Actualité » La fin des PS3 60 Go

La fin des PS3 60 Go

Sony vient d’annoncer qu’il n’a plus d’inventaire de PS3 60 Go dans ses entrepôts américains et que les seules unités qui restent sont en route vers les revendeurs. Bref, la firme japonaise vient de sonner le glas de la console équipé de 60 Go sur le nouveau continent. Il ne restera bientôt qu’une seule console, la version disposant de 80 Go qui est vendue avec MotorStorm (on attend une mesure similaire en Europe).

Noël doit être en avance pour que Sony finisse bien l’année

Certains analystes prédisent néanmoins que les choses ne s’arrêteront pas là et que la version 80 Go pourrait hériter du prix de la version 60 Go qui avait baissé de 100 $ le mois dernier. On obtiendrait donc une PS3 80 Go pour 499 $. Si cela reste toujours un peu plus cher que la Xbox 360 Elite, le jeu fourni et le lecteur Blu-ray pourraient faire pencher la balance en faveur du Japonais.

Le père de la PlayStation a d’ailleurs intérêt à baisser son prix. Comme nous l’avons vu récemment (cf. « Nintendo toujours devant mais Sony avance »), la baisse du mois de juillet a permis à la firme de gagner des parts de marché et presque devancer la console de Microsoft. Xbox et Wii continuent néanmoins leur bonhomme de chemin et la PS3 se doit de rester agressive. Enfin, sachez que le leader du format bleu offre 5 films Blu-ray pour l’achat d’un lecteur Blu-ray jusqu’au 30 septembre, la PS3 étant comprise dans cette promotion. Si la version 80 Go baisse d’ici là, cette promotion offrirait encore 100 $ de plus, les films Blu-ray proposés par cette promotion tournant autour de 20 $ sur Amazon.com.

Aveux d’échecs ?

Pour rappel, la console nouvelle génération au lecteur Blu-ray était originellement déclinée en versions 60 et 20 Go. Devant le manque de succès de ce dernier, Sony décida d’abandonner sa production en privilégiant la version 60 Go qui vit son prix chuter avec l’apparition de la version 80 Go vendue avec un jeu.

Avec cette réorganisation, on ne peut s’empêcher de penser qu’aucune des versions conçues au lancement ne devraient être vendue à Noël en Amérique du Nord, soit un an après leurs sorties. Cela ressemble donc à un aveu d’échec des offres initialement proposées par Sony.

Comme toute PlayStation digne de ce nom, on a reproché à la PS3 sa complexité de programmation et une pénurie trop rapide. Néanmoins, si la console de Sony a connu des débuts très difficiles et parfois embarrassants (cf. « Ah bon il manque des PS3 ? »), c’est surtout en raison d’une offre jugée peu intéressante par les consommateurs en raison d’un prix trop élevé. La baisse de 100 $ et la version 80 Go semblent avoir amorcé un nouveau départ et l’on ne peut s’empêcher de penser que 80 Go à moins de 500 $ pourraient transformer l’essai réussi de cet été.