Accueil » Actualité » La Galaxy Tab 10.1 bannie temporairement d’Australie

La Galaxy Tab 10.1 bannie temporairement d’Australie

Image 1 : La Galaxy Tab 10.1 bannie temporairement d’Australie

Le juge des référés australiens vient de donner raison à Apple et a ordonné que les Galaxy Tab 10.1 ne soient pas commercialisées sur ce territoire. L’injonction est pour l’instant provisoire. Il y aura maintenant un procès qui déterminera si elle sera maintenue. Il démarrera surement l’année prochaine, ce qui signifie que quoi qu’il arrive, la tablette ne sera pas sur les étals pour les fêtes de fin d’année.

Apple prend l’avantage

Selon la décision du juge, les dommages d’une injonction bannissant la tablette sont presque identiques à ceux qui surviendraient si le produit était commercialisé. Néanmoins, la balance pencherait en faveur des arguments d’Apple à première vue, selon les propos du juge rapportés par The Sydney Morning Herald. Concrètement, cela signifie implicitement que c’est sur Samsung que pèsera principalement la charge de prouver qu’il ne viole pas les brevets et technologies de son concurrent. Selon, Mark Summerfield, juriste cité par le quotidien, le procès est tout de même loin d’être gagné pour Apple.

Florian Mueller, de FOSS Patents estime quant à lui que la décision du juge a une portée extrêmement large qui pourrait compromettre la commercialisation de n’importe quel produit Android sur le marché australien. En effet, la dispute portée devant les tribunaux s’étend au-delà du simple design de la tablette et concerne des technologies propres à Android.

L’Australie est le deuxième pays à avoir banni le Galaxy Tab, après l’Allemagne (cf. « Les Galaxy Tab 10.1 interdit de vente en Allemagne ») et le troisième pays à accorder une injonction à l’encontre des produits du Coréen. Pour mémoire, la Hollande a interdit trois smartphones Samsung.

Les yeux se tournent maintenant vers la Californie où le juge devra se prononcer aujourd’hui sur une demande de retrait temporaire de la tablette de Samsung. Pour l’instant, le vent tourne en faveur de la firme à la pomme.