Accueil » Actualité » La MLC 3 bits fonctionne mal

La MLC 3 bits fonctionne mal

Image 1 : La MLC 3 bits fonctionne mal

La mémoire MLC, utilisée dans la majorité des clés USB et dans les SSD d’entrée et de milieu de gamme, devait évoluer cette année, avec un passage à 3 bits au lieu de 2, mais il semble que les premiers retours sont assez mauvais.

2 bits contre 3 bits

Petit rappel : la mémoire flash de type NAND existe dans deux versions, la SLC (Single Layer Cell) et la MLC (Multiple Layer Cell). La première stocke 1 bit par cellule, la seconde en stocke plusieurs, généralement 2 et les versions à 3 et 4 bits par cellule sont censées arriver en 2010. Gros avantage des versions à 3 bits, la densité augmente : on stocke 1,5 x plus sur la même surface, pour un coût proche (voire identique). Gros désavantage, on perd généralement en durée de vie en augmentant le nombre de bits et les débits en écriture diminuent (on doit gérer plus d’états binaires pour une cellule, ce qui complexifie la détection des niveaux de tension). Et selon une source taiwanaise, les puces « 3 bits » d’un constructeur coréen (a priori Samsung) ont été rapidement renvoyées au fondeur, car les premières versions des puces étaient « instables ». Problèmes de débits, de fiabilités ? Personne ne le sait, mais cette nouvelle — si elle se confirme — risque de faire du bruit : la mémoire à 3 bits était pressentie pour permettre aux SSD de remplacer les disques durs à moyen terme, en diminuant les prix.