Accueil » Actualité » La mort des Itanium serait proche

La mort des Itanium serait proche

Image 1 : La mort des Itanium serait proche

Oracle vient d’annoncer qu’il allait cesser le développement de toutes ses applications Itanium, mettant ainsi fin à la prise en charge de l’architecture d’Intel. Il explique que le fondeur lui aurait avoué vouloir se concentrer sur ses processeurs x86 et que les Itanium arrivaient en fin de vie.

Oracle annonce la mort de l’Itanium

Le communiqué de presse est court et étonnement direct. Oracle affirme :

Le management d’Intel a clairement expliqué que leur stratégie se concentrerait sur les microprocesseurs x86 et que les Itanium approchaient la fin de leur vie.

Il cite enfin les exemples de Microsoft et Red Hat qui ont déjà arrêté le développement de logiciels pour Itanium et le fait que le nouveau P.D.G de HP n’a pas mentionné une seule fois l’Itanium dans sa longue présentation qui portait sur le futur de la compagnie. Oracle se limitera donc à assurer le soutien technique des logiciels existants, mais cesse ses activités de développement.

Intel ne donnait pas de signes dans ce sens

Il est vrai qu’Intel a souffert des nombreux retards qu’a connu son dernier core. Cette annonce est néanmoins surprenante, car elle a lieu un an après la sortie de Tukwila (cf. « Intel livre enfin ses Itanium Tukwila »), son dernier Itanium, et un mois seulement après la présentation de Poulson, le futur Itanium 8 cores qui a fait l’objet d’un papier lors de l’International Solid State Circuits Conference (cf. « 8 cores dans un Itanium »). Intel ne semblait donc pas vouloir s’arrêter.

Il est vrai que Windows Server 2008 R2 sera le dernier système d’exploitation de Redmond à être compatible avec le jeu d’instruction IA-64. Microsoft a effectivement choisi la même voie que Red Hat (cf. « Microsoft ne gèrera plus l’Itanium d’Intel »). Néanmoins, ces décisions n’avaient qu’une faible portée puisque la majorité des systèmes intégrant l’Itanium tournent sur HP-UX, un dérivé d’Unix développé par HP.

Le fait que Leo Apotheker ait omis l’Itanium lors de sa présentation n’avait pas fait grand bruit, mais le communiqué d’Oracle jette un pavé dans la marre. Nous avons contacté Intel et attendons sa réponse.