Accueil » Actualité » La pénurie de processeurs Intel pourrait encore s’aggraver

La pénurie de processeurs Intel pourrait encore s’aggraver

Des prochains mois qui s’annoncent difficiles !

Image 1 : La pénurie de processeurs Intel pourrait encore s’aggraver

La pénurie des processeurs Intel devrait perdurer et même empirer au deuxième trimestre 2019, selon le DigiTimes. Les principaux fournisseurs d’ordinateurs portables, HP, Dell et Lenovo, faisaient état d’un déficit d’approvisionnement d’environ 5 % au troisième semestre 2018. Ce chiffre a même atteint 10 % en fin d’année. Actuellement, il tourne autour de 3 %, mais il devrait ré-augmenter de 1 à 2 points sous peu à cause de la forte demande d’ordinateurs portables.

À lire aussi : SPOILER, les CPU Intel vulnérables à une nouvelle attaque

Le bon moment pour AMD ?

Actuellement, les processeurs i5 Coffee Lake et Atom connaissent leur pire pénurie d’approvisionnement. Intel œuvre pour augmenter sa capacité de production 14 nm d’ici le 3e trimestre de cette année. Mais en attendant, les fabricants d’ordinateurs portables cherchent des alternatives aux CPU Intel traditionnels et se tournent vers AMD. Ainsi, la part de marché des rouges parmi les équipementiers est passée de 9,8 % au premier trimestre 2018 à 15,8 % au premier trimestre 2019. Elle devrait culminer à 18 % au deuxième trimestre.

Bien sûr, l’autre question que l’on se pose est de savoir quand Intel va se lancer dans le 10 nm. Au CES, la firme s’est engagée à livrer des processeurs en 10 nm cette année. Cependant, le DigiTimes rapporte qu’il y a « encore beaucoup de problèmes avec le calendrier de production« , et qu’Intel « pourrait orienter ses investissements directement vers le développement du 7 nm, en sautant le 10 nm« .