Accueil » Actualité » La pénurie touche les Core i3 et i5 Arrandale

La pénurie touche les Core i3 et i5 Arrandale

Image 1 : La pénurie touche les Core i3 et i5 ArrandaleIntel a frappé fort en lançant ses Core Arrandale : performances en hausse (Core i5) ou consommation en baisse (Core i3), ils ont séduit et se vendent bien, très bien, trop bien. Selon le distributeur américain Converge, la pénurie a frappé depuis mars et s’est poursuivi en avril, conduisant à une augmentation du prix de revente de 20 %.

Paul Otellini, le PDG d’Intel a reconnu l’existence de la pénurie à mots couverts lors de la présentation de ses résultats financiers : « Nous n’avons pas réussi à satisfaire totalement la demande de nos clients en [processeurs] 32 nm durant le premier trimestre, même si nous avons produit beaucoup plus que nous pensions. Nous estimons que nous rétablirons l’équilbre au cours du deuxième trimestre. »

Une pénurie aussi prononcée est inhabituelle pour Intel, dont les capacités de production sont confortables et ne dépendent pas de sous-traitants. Face à ce phénomène les réactions des observateurs sont contrastées. Converge pensent qu’Intel doit vite trouver une solution sinon le lancement des nouvelles gammes des constructeurs pourraient en être compromis. Les clients d’Intel pourraient du coup se tourner vers AMD. Le cas d’Apple est symptomatique : alors que HP, Dell, Acer, Sony etc. ont annoncé leurs PC portables en Arrandale dès le début janvier, Apple a patienté jusqu’en avril, et est resté fidèle en partie au Core 2 Duo. On a peu après vu circuler la rumeur de négociations entre Apple et AMD. 

Shane Rau, directeur de recherche à IDC, se veut toutefois plus rassurant. Selon lui, la pénurie ne touche que les petites marques, Intel ayant donné la priorité à ses grands clients. Faut-il comprendre qu’Apple n’est plus dans les petits papiers d’Intel ?