Accueil » Actualité » La première gaffe du nouveau P.D.G de Microsoft

La première gaffe du nouveau P.D.G de Microsoft

Image 1 : La première gaffe du nouveau P.D.G de MicrosoftSatya Nadella à la conférence Grace Hopper

Satya Nadella a fait beaucoup parler de lui lorsqu’il a annoncé hier lors de la conférence Grace Hopper dédiée aux femmes travaillant dans le monde de l’informatique et des technologies qu’elles ne devaient pas demander d’augmentation. Il a expliqué que c’était un « bon karma » et qu’il fallait qu’elles « croient que le système leur donnera une augmentation ». Son hôte l’a immédiatement repris en expliquant qu’elle n’était pas d’accord avec lui et les personnes dans la salle ont rapporté le malaise qui s’est installé après cette remarque. M. Nadella a immédiatement publié un tweet après son entretien pour dire qu’il s’était mal exprimé et qu’il fallait que l’industrie réduise les différences de salaires entre les hommes et les femmes. Une heure plus tard, il a envoyé un email à tous les employés de Microsoft pour s’excuser de sa remarque et encourager les femmes à demander une augmentation si elles pensaient qu’elle l’a mérité.

Une réponse maladroite à un mauvais moment

Le nouveau P.D.G (cf. « Le nouveau PDG de Microsoft est Satya Nadella et Bill Gates revient ») a le mérite d’avoir tenté de réparer son erreur rapidement. Le climat social américain est tendu en ce moment. Des études de Pew Research Center a montré en 2012 qu’une femme aux États-Unis gagnait 84 centimes de dollar pour chaque dollar perçu par un homme pour le même travail. Cette étude est revenue sur le devant de la scène récemment. Contestée par certains, elle est aussi corroborée par de nouvelles études récentes, l’une de Harvard et une autre, rapportée par BloombergBusinessweek, qui montre que l’écart de salaire entre les hommes et les femmes varie le plus dans les industries qui font le plus d’argent. Enfin, Barack Obama a relancé cet été la question et a appelé à réduire les inégalités. Bref, les États-Unis sont en plein milieu d’un débat social important autour de cette question et la réponse de M. Nadella a manqué de tact et de pertinence. Il a le mérite d’avoir vite fait machine arrière, mais nous espérons qu’il prendra aussi des mesures pour réduire les inégalités au sein de sa propre société.