Accueil » Actualité » La première impression 3D réalisée dans l’espace

La première impression 3D réalisée dans l’espace

Image 1 : La première impression 3D réalisée dans l'espaceL’astronaute Barry Wilmore montrant la première impression 3D réalisée dans l’espace (crédit : NASA).

Non les imprimantes 3D ne servent pas qu’à créer des coques pour smartphones ou des figurines. Leurs applications potentielles sont presque illimitées. Par exemple, elles pourraient s’avérer très utiles dans les missions spatiales, afin de créer in situ des pièces de rechange ou des outils, évitant un approvisionnement à partir de la Terre – coûteux, voire impossible pour les missions interplanétaires. Depuis hier, cette idée n’est plus dans le domaine de la science fiction : les astronautes de la station spatiale internationale ont réussi leur première impression 3D.

L’imprimante fut installée le 17 novembre et nécessita deux étalonnages avant de produire une première pièce. Lundi 24 novembre, l’impression fut lancée et le 25 novembre la pièce était prête. Il ne s’agit de rien de vital, simplement la plaque d’identification d’un boîtier de l’imprimante elle-même, mais la réussite de l’opération prouve que l’impression 3D dans l’espace est possible.

Le procédé utilisé est de type fabrication additive par extrusion d’un filament de plastique, comme sur les imprimantes 3D grand public. Toutefois, en l’absence de gravité, le comportement du plastique est différent : les astronautes ont relevé une adhésion trop forte de la pièce sur le plateau, par exemple. Des ajustements seront donc nécessaires avant de pouvoir utiliser l’imprimante 3D pour des pièces vitales. De nouveaux essais vont être réalisés dans l’espace et l’ensemble des objets réalisés sera ramené sur Terre pour une analyse approfondie à la fin de la mission 42, l’année prochaine.