Accueil » Actualité » La prochaine version d’Android gênerait le root

La prochaine version d’Android gênerait le root

Image 1 : La prochaine version d'Android gênerait le rootSuperSU, l’application de root de Chainfire est déjà à jour.

Quelles surprises la prochaine version d’Android réserve-t-elle ? Selon les analyses du célèbre développeur ChainFire, Google continuerait sa croisade pour renforcer la sécurité de son OS au détriment de ceux qui veulent rooter leur terminal.

En décortiquant les changements apportés au code d’Android Open Source Project (AOSP), ChainFire avait déjà déniché en janvier une modification gênante pour le root : l’impossibilité pour une application récupérant les droits root via la commande su d’exécuter du code stocké sur la partition /data. De nouveaux changements dans AOSP vont encore plus loin.

Le plus notable – et pas seulement pour le root – est l’adoption de la nouvelle machine virtuelle ART en lieu et place de l’historique Dalvik. ART a de nombreux avantages théoriques (la compilation des applications ne se faisant plus à la volée lors de leur exécution mais à l’avance pendant leur installation, les performances peuvent être largement améliorées) mais ART est encore très jeune. Selon ChainFire « la combinaison des restrictions [précédemment évoquées] et de l’immaturité d’ART peut provoquer des plantages du système en entier ». Voilà qui est dit.

Soyons clair, tous ces changements ne gênent pas la première étape du root qui est d’ajouter le binaire su dans la partition système via le système de secours (la recovery). Ils rendent par contre plus délicat le développement des applications de gestion des droits root, celles qui vont autoriser ou non les autres applications à s’éxecuter comme superutilisateur.