Accueil » Actualité » La Radeon RX 460, nouvelle reine de l’entrée de gamme

La Radeon RX 460, nouvelle reine de l’entrée de gamme

1 : De quoi est faite la Radeon RX 460 4 Go ? 2 : Notre méthode de test 3 : Ashes of the Singularity, Doom, GTA V et Hitman 4 : Project CARS, StarCraft 2, Witcher 3 et Warcraft 5 : Consommation de la RX 460 4 Go 7 : Conclusion

Fréquences, températures, bruit

Fréquences Boost et tensions

Intéressons-nous tout d’abord aux fréquences Boost atteintes dans Doom. Il s’agit des fréquences atteintes par la Strix RX 460 d’Asus après une période de chauffe. Une fréquence stable de 1256 MHz sans aucune fluctuation est une preuve de la limitation de puissance supérieure de cette carte overclockée d’usine. À titre de comparaison, la Nitro Radeon RX 460 OC de Sapphire se comporte de manière similaire, maintenant une fréquence stable de 1250 MHz. Dans les deux cas, il semble donc y avoir une  certaine marge pour un overclocking additionnel, surtout avec des températures relativement faibles comme nous le verrons plus tard.

Image 1 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

En pleine charge sous Furmark en revanche, les choses changent puisque de larges fluctuations sont observées. Les 15W de consommation supplémentaires sont suffisants pour pousser la Strix RX 460 à ses limites.

Image 2 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

La courbe de tension est similaire à celle de puissance. Durant nos tests, la Strix RX 460 atteint 1,14 V au maximum, avec une moyenne de 1,125 V. Durant les tests les plus poussés, les fluctuations deviennent plus importantes, encore une fois à cause de la limite de puissance de la carte.

Températures

Asus parvient à refroidir efficacement Polaris : la Strix RX 460 atteint seulement 64°C en jeu ou lors de tests intensifs, et ne dépasse pas 66°C à 67°C lorsqu’on place la carte dans boîtier fermé. Aucun problème donc du côté du GPU.

Image 3 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

La température sous le GPU est similaire à la mesure relevée par le capteur interne. Néanmoins, la carte a un point chaud sur un petit composant situé entre le GPU et les convertisseurs de tension, au dessus des circuits de puissance.

Image 4 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

Lors des tests intensifs, le point chaud se déplace vers le GPU Polaris 11. Les convertisseurs de tension ne sont définitivement pas les composants qui chauffent le plus sur cette carte. La différence de température avec le test précédent est en revanche curieuse et ne peut être exclusivement attribuée aux 15W de consommation supplémentaire.

Image 5 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

En plaçant en surimpression le PCB de l’Asus Strix RX 460 sur notre image infrarouge, on se rend compte que certaines pistes de cuivre amplifient le point chaud, même si les valeurs maximales relevées sont loin d’être critiques. Cette partie du layout de la carte pose donc problème, d’autant que cela pousse parfois la carte à augmenter de manière agressive la vitesse de rotation des ventilateurs, Asus ayant choisi une température-cible de 65°C.

Image 6 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

Ventilateurs et nuisance sonore

Nous avons appliqué un filtre sur les résultats, ce qui nous donne une courbe moins fluctuante et plus facile à analyser. La courbe correspond ici parfaitement aux pourcentage défini par le contrôleur PWM. La vitesse des ventilateurs augmente rapidement au cours des premières secondes de jeu, mais se stabilise en revanche rapidement à une valeur inférieure lors des tests intensifs. Cela explique la température sensiblement plus élevée de la carte lors de ces tests, malgré une augmentation de seulement 15W de la consommation.

Image 7 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

Une vitesse de rotation élevée est le prix à payer pour une température maximale relativement faible : seulement 64°C. Mais cela a également des conséquences au niveau des nuisances sonores.

Image 8 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

Nous avons mesuré la nuisance sonore dans notre chambre de test et avec un système de refroidissement à eau qui génère en tout 22 dB(A).

Configuration de test
MicrophoneNTI Audio M2211 (avec fichier de calibration, Low Cut at 50 Hz)
AmplificateurSteinberg UR12 (avec Phantom Power pour le microphone)
Configuration– Intel Core i7-5930K @ 4,2 GHz, Watercooling
– Crucial Ballistix Sport, 4x 4 Go DDR4-2400
– MSI X99S XPower AC
– 1x Crucial MX200, 500-GB SSD (Système)
– 1x Corsair Force LS, 960-GB SSD (Applications, données)
– Be Quiet! Dark Power Pro, 850W
Watercooling– Alphacool VPP655 Pump (sous-alimentée)
– Waterblock CPU Alphacool NexXxos
– Phobya Balancer
– Radiateur Alphacool 24cm
– 2x 12cm Noiseblocker eLoop Fan @ 400 RPM
LogicielSmaart v.7
Chambre de testChambre personnalisée, 3.5 x 1.8 x 2.2 m (LxPxH)
Position de la mesure
Perpendiculaire au centre de la source, placé à 50 cm
Données mesurées– Niveau du bruit en dB(A) (Lent), Analyseur de fréquences en temps-réel (RTA)
– Spectre du bruit généré

Les 36 dB(A) de la Strix RX 460 sont une bonne nouvelle par rapport aux mesures effectuées sur la RX 470 (37,1 dB(A)).

Image 9 : La Radeon RX 460, nouvelle reine de l'entrée de gamme

Il est possible d’améliorer la courbe de vitesse de rotation des ventilateurs, en particulier pour l’hiver à venir. Pendant la saison chaude en revanche, il vaut mieux laisser les paramètres par défaut. Mais tout ceci n’est de toute façon pas très important.

Sommaire :

  1. De quoi est faite la Radeon RX 460 4 Go ?
  2. Notre méthode de test
  3. Ashes of the Singularity, Doom, GTA V et Hitman
  4. Project CARS, StarCraft 2, Witcher 3 et Warcraft
  5. Consommation de la RX 460 4 Go
  6. Fréquences, températures, bruit
  7. Conclusion