Accueil » Dossier » LaCie Little Big Disk Thunderbolt SSD 240 Go

LaCie Little Big Disk Thunderbolt SSD 240 Go

1 : Introduction 2 : Thunderbolt : un rêve technolgique 3 : Le Little Big Disk Thunderbolt 4 : Démontage 5 : Fiabilité face aux interférences 7 : Sous Windows 8 : Conclusion

Le Little Big Disk sous Mac OS X

Les performances

Nos tests de performances furent effectués sur un iMac 2011 : Core i7 2600 à 3,4 GHz, 12 Go de DDR3, Radeon HD 6970M 1 Go, disque dur 1 To, Mac OS 10.7.3. La source des écritures et lectures était un ramdisk afin d’éliminer tout goulet d’étranglement. Les débits mesurés sont la moyenne obtenue sur 5 essais successifs.

Les perfomances des SSD Intel 320 Series 120 Go ne nous sont pas inconnues, nous avons déjà eu l’occasion de les explorer en détail (cf. notre comparatif Crucial C400/M4, Intel SSD 320/510, OCZ Vertex 3 : la guerre des SSD). Nous avons simplement mesuré ici la bande passante maximale que l’on pouvait atteindre sur le bus Thunderbolt, en copiant des fichiers vidéos incompressibles Excel de et vers le Little Big Disk. Nous avons confirmé ces essais avec le benchmark AJA System Test.

Les résultats sont à la hauteur – et même un peu au-delà – des prétentions de LaCie. En lecture nous avons mesuré presque 492 Mio/s. En écriture : 246 Mio/s. AJA System Test a retourné des résultats compris entre 498 Mo/s et 478 Mo/s en lecture et entre 232 et 253,5 Mo/s en écriture. LaCie revendique 480 Mo/s et 245 Mo/s en écriture.

Image 1 : LaCie Little Big Disk Thunderbolt SSD 240 Go

En chaîne

Nous avons également vérifié quelles performances il était possible d’atteindre en chaînant deux Little Big Disk Thunderbolt. Afin de cumuler les débits, il faut alors configurer les 4 SSD en une seule grappe RAID0. Dans ce cas, nous avons constaté une limite à 655,6 Mio/s en lecture et 454 Mio/s en écriture. Nous sommes bien loin de la saturation du bus Thunderbolt (10 Gbit/s dans chaque sens, avec 20 % de perte due au codage 8b/10b, donc 1 Gio/s). LaCie a constaté l’existence de cette limite (mais la place plutôt autour de 800 Mo/s) sans pouvoir l’expliquer.

Afin de déterminer si le goulet d’étranglement se situait au niveau de notre iMac ou du Little Big Disk, nous avons branché un LBD sur chaque port Thunderbolt de l’iMac. Dans ce cas, on obtient bien un débit cumulé double de celui d’un seul Little Big Disk (soit près de 1 Gio/s si l’on crée une seule grappe RAID). C’est donc le chaînage qui provoque la perte de débit.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Thunderbolt : un rêve technolgique
  3. Le Little Big Disk Thunderbolt
  4. Démontage
  5. Fiabilité face aux interférences
  6. Le Little Big Disk sous Mac OS X
  7. Sous Windows
  8. Conclusion