Accueil » Actualité » L’Adaptive-Sync apporte des images fluides et des écrans moins gourmands

L’Adaptive-Sync apporte des images fluides et des écrans moins gourmands

Image 1 : L'Adaptive-Sync apporte des images fluides et des écrans moins gourmandsLe futur du G-Sync est maintenant bien sombre

La Video Electronics Standards Association (VESA) vient d’annoncer l’arrivée de la technologie Adaptive-Sync dans le standard DisplayPort 1.2a. Selon le communiqué, son principal intérêt est des vidéos plus fluides et la réduction de la consommation des écrans.

Synchroniser l’écran et la carte graphique

Concrètement, l’Adaptive Sync ajuste le taux de rafraichissement en fonction du contenu affiché. Plus précisément, le standard calque le taux de rafraîchissement sur le taux de rendu du GPU afin de produire des vidéos plus fluides et réduire les temps de latence. La technologie est donc identique au G-SYNC de NVIDIA. Il s’agit en fait du FreeSync d’AMD. La compagnie avait contacté VESA pour qu’elle standardise les fréquences de rafraîchissement dynamiques, ce qui devrait faciliter son adoption par les fabricants d’écrans.

Un standard pour faciliter la démocratisation

La technologie en soi n’est pas nouvelle, car elle est utilisée dans le standard eDP (embedded DisplayPort) depuis 2009. Son arrivée dans le standard DisplayPort 2.1a répond néanmoins à NVIDIA qui a voulu utiliser cette technologie pour rendre les jeux plus fluides au lieu de seulement abaisser la consommation. Le communiqué ne dit pas si les écrans actuels pourront être mis à jour, mais nous le doutons fortement. Les premiers écrans compatibles devraient arriver d’ici six mois à un an et AMD a déjà annoncé que ses pilotes gèreraient d’Adaptive-Sync dès leur commercialisation.