Accueil » Actualité » L’affaire de l’ex monsieur Gizmondo

L’affaire de l’ex monsieur Gizmondo

Le moins que l’on puisse dire est que l’accident de l’ex monsieur Gizmondo que nous vous rapportions dans notre actualité « La fuite des fonds de Gizmondo » est pour le moins intéressant. Rappelez-vous, Stefan Eriksson ex-directeur de Tiger Telematics avait coupé sa Ferrari en deux à la suite d’un accident alors qu’il était censé faire la course avec une Mercedes SLR.

Une compagnie de bus…

La police de Malibu vient néanmoins de tomber sur un os qui pourrait bien étouffer l’ex patron d’une des consoles portables les moins vendues au monde. En effet, sortie de nulle part, il se pourrait qu’une compagnie de bus transportant des enfants handicapés, la San Gabriel Valley Transit soit mêlée à toute cette affaire.

… avec un service de police…

Comment ? Juste après l’accident, deux personnes qui restent encore non identifiées et prétendant faire partie d'une police spéciale issue de cette compagnie de bus, sont venues sur les lieux de l’accident puis sont reparties. La police, en plus d’avoir lancé un appel à témoin pour retrouver ces agents, se demande pourquoi cette petite compagnie dispose d’un service de police interne.

… mais pas de bureau…

D'ailleurs, la compagnie est pour le moins étrange puisque lorsque les journalistes du LA Times se sont rendus au siège sociale de la firme, ils ont trouvé un bus à l’extérieur d’un petit garage ainsi qu’une secrétaire. Cette dernière a soi-disant alerté un responsable qui ne voulait pas descendre pour un entretient. Bref, les locaux n’avaient rien d’une compagnie de bus pour enfant handicapé.

… mais avec une cellule antiterroriste…

Le rapport avec Eriksson ? Ce dernier affirme qu’il est le député commissionnaire du département antiterroriste de ladite compagnie de bus. Si l’on se demande déjà pourquoi une telle compagnie a besoin d’une police spéciale on remet encore plus en question la présence d’une cellule antiterroriste.

Résumons: la Mercedes SLR est aujourd’hui quasiment en dehors de l’enquête puisque les policiers doutent de plus en plus qu’elle ait été présente sur les lieux, mais une compagnie qui semble imaginaire avec des services à dormir debout et dont Eriksson est étroitement lié est sur les lieux d’un accident qui devrait coûter très cher à l’assurance de l’ex monsieur Gizmondo qui est loin d’avoir la vie facile en ce moment. De plus en plus de personnes commencent à se pencher sur la fraude à l’assurance.