Accueil » Actualité » L’armée américaine retrouve ses données

L’armée américaine retrouve ses données

Image 1 : L’armée américaine retrouve ses données

Chris Ogle, le Néo-Zélandais qui avait acheté un baladeur rempli de fichier confidentiels appartenant à l’armée, vient de le donner aux autorités américaines qui lui ont donné un autre baladeur en échange.

De l’Iraq à la Nouvelle-Zélande

Nous vous en parlions hier dans notre actualité « Un baladeur qui trahit l’armée américaine » qui continue de susciter de vives discussions sur le forum des commentaires. Un Néo-Zélandais a acheté un baladeur pour 18 $  et a découvert par la suite qu’il était truffé de fichiers confidentiels datant de 2005 et donnant des informations sur les soldats en Iraq et Afghanistan ainsi que sur le déploiement d’armes et d’équipements.

L’ambassade américaine en Nouvelle-Zélande s’est finalement déplacée pour venir récupérer le baladeur et en signe de remerciement pour ne pas avoir revendu ces informations aux plus offrants, les États-Unis lui ont donné un autre baladeur dont on ne connaît pas le modèle et lui ont aussi posé tout un tas de questions sur la façon dont il a obtenu le baladeur en question.

« Secret » défense ?

Néanmoins, ce genre de nouvelle montre le besoin de trouver des solutions permettant de transporter ses données sans pour autant risquer de les compromettre et d’instruire aussi les personnes en charge de ces données. Pour ceux qui se posent des questions sur cette actualité, nous tenons à préciser que plusieurs experts sont venus à la charge pour expliquer que si le danger que représente cette fuite est limité, principalement parce que les fichiers sont vieux de trois ans, il est bien réel. La clé contenait en tout plus de 60 fichiers. Vous pouvez aussi voir le reportage de CNN à ce sujet.