Accueil » Actualité » Larrabee est mort, vive Larrabee

Larrabee est mort, vive Larrabee

Image 1 : Larrabee est mort, vive LarrabeeIntel vient d’annoncer qu’il allait se concentrer sur ses solutions IGP Intel HD Graphics, abandonnant Larrabee en tant que carte graphique.

Intel parie sur les IGP

C’est Bill Kircos, le directeur des relations de presse pour les produits et technologies de la firme, qui vient de publier un article sur le blog de l’entreprise expliquant ce que l’on peut attendre d’Intel d’ici quelques années. Le texte est relativement vague, mais la mort de Larrabee est claire.

Intel a évité le ton négatif et se concentre donc ce qu’il compte faire durant les prochaines années. Le fondeur va ainsi investir dans ses IGP et nous devrions voir une hausse par deux des performances du processeur graphique qui sera intégré dans les possesseurs Sandy Brige est une amélioration similaire avec les Ivy Bridge.

Au final, on ne peut s’empêcher de penser qu’Intel, à l’instar d’AMD (cf. « L’AMD Fusion 2 en 2015 »), parie que les finesses de gravures permettront des IGP suffisamment puissants pour remplacer les cartes graphiques dédiées, mais que pour le moment, les performances de Larrabee sont trop faibles pour que ce soit un concurrent sérieux.

L’échec d’Intel sur ce terrain montre que NVIDIA et AMD avaient raison de dire que l’architecture x86 ne ferait pas le poids face aux puces spécialisées des deux fabricants, lorsqu’il s’agit de faire tourner des applications DirectX ou OpenGL.

Image 2 : Larrabee est mort, vive LarrabeeLe Larrabee tel qu’on la connu n’est plus

La firme de Paul Otellini a aussi expliqué qu’elle allait utiliser certaines des technologies de Larrabee dans ses supercalculateurs. Elle garde en effet les extensions VPU qui devraient arriver dans certains CPU et IGP, et affirme qu’elle donnera plus de détail durant l’ISC (International Supercomputing Conference) qui se tiendra la semaine prochaine en Allemagne.

Bref, lorsqu’Intel dit qu’il ne sortira pas « une carte graphique dédiée sur le marché, au moins à court terme », parce qu’il se concentre « sur les CPU graphiques [NDLR: comprenez les IGP intégrés à ses CPU] et [qu’il croit que] les médias et vidéos HD et l’informatique mobile sont les domaines les plus importants », il faut comprendre que le Larrabee tel qu’on l’a connu et qui était censé concurrencer AMD et NVIDIA sur le terrain des jeux est mort. Le fondeur a même fait très attention à ne pas prononcer les mots « jeux » ou « gamers » une seule fois. Larrabee est aujourd’hui une technologie qu’Intel espère utiliser pour gagner des parts sur le marché très juteux des supercalculateurs.