Accueil » Actualité » L’Atom CE abandonne la télévision

L’Atom CE abandonne la télévision

Image 1 : L'Atom CE abandonne la télévision

Intel, en plus des processeurs destinés aux ordinateurs de bureau, essaye d’imposer le x86 dans d’autres domaines. On sait que la firme va proposer des puces pour smartphones et tablettes, et elle propose aussi des Atom pour les appareils multimédias, les Atom CE.

Et la branche dédiée à ces derniers évolue : adieu la télévision. En effet, les Atom CE abandonnent la télévision en tant que média, pour viser des usages plus larges. Concrètement, on va continuer à trouver des Atom CE dans des appareils connectés comme les STB (Set Top Box), mais les téléviseurs connectés sont abandonnés.

Dans les faits, Free n’a pas de soucis à se faire pour la Freebox Révolution — qui utilise un Atome CE —, mais des appareils comme la Google TV de Sony et les rares Media Center utilisant un Atom CE (Google TV, Boxee Box) vont devoir passer à un autre CPU, a priori une puce ARM.

La raison est assez simple, selon Intel : les travaux de l’anthropologue Genevieve Bell indiquent que les utilisateurs ne se contentent plus de regarder la télévision, mais ont besoin d’interactivité, comme la possibilité d’aller voir le nom d’un acteur, envoyer des mails ou tout simplement regarder la télévision sur un autre écran. Et les appareils connectés indépendants du téléviseur sont donc bien plus adaptés que le téléviseur lui-même pour effectuer ce travail, en partenariat avec une tablette ou un smartphone.

Pour les équipes qui travaillaient sur l’Atom CE, Intel indique qu’elles sont maintenant intégrées à la division Tablette et Netbook de la société.