Accueil » Actualité » L’autostéréoscopie qui vous suit

L’autostéréoscopie qui vous suit

Image 1 : L’autostéréoscopie qui vous suit

Toshiba a présenté une tablette équipée d’un écran autostéréoscopique qui a la particularité de détecter les mouvements de l’appareil et d’ajuster la barrière de parallaxe en conséquence afin d’accroître les angles de visions.

Accroître virtuellement les angles de vision

Le grand problème des systèmes autostéréoscopiques est leurs faibles angles de vision. Une personne située en périphérie de l’écran ou qui le bouge perd très rapidement l’effet 3D. Pour pallier ce problème, Toshiba a donc conçu un système reposant sur un capteur MEMS gyroscopique qui détecte l’angle de la tablette et un logiciel qui part du principe que l’utilisateur est toujours positionné au-dessus de l’écran à un angle de 90º par rapport au sol.

Le résultat est très prometteur puisqu’il est maintenant possible d’incliner l’écran sans perdre l’illusion de profondeur de l’image. La portée de cette technologie est grande puisqu’il est maintenant possible d’imaginer des produits destinés au grand public, comme des supports publicitaires installés dans un magasin permettant de se familiariser avec un produit sans avoir à le sortir de l’emballage.

Un bon départ, mais pas une solution miracle

Le prototype montre aussi les limites de cette découverte qui ne change pas le fait que la barrière de parallaxe diminue les angles de vision, ce qui signifie que l’image s’assombrit très rapidement lorsque l’on incline la tablette. Le contraste est aussi relativement faible.

Autostéréoscopie et angles de vision virtuels